05262017Headline:

Après leur fameux scandale,le patron de ‘‘Magic System’’ A’salfo nargue encore Dj Arafat

asafo arafat

Voici une déclaration qui risque encore de raviver les tensions sur les réseaux sociaux. A quelques mois du lancement de la 9ème édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA 9), le patron de ‘‘Magic System’’ Asalfo a fait une publication dans laquelle il revient sur la fameuse affaire qui l’a opposé au tumultueux DJ Arafat. Sans toutefois manquer de chambrer également le ‘’Grand Mopao’’.

La préparation du ‘’Femua 9’’ bat son plein. Les grandes innovations de cette édition seront bientôt dévoilées à la traditionnelle cérémonie de lancement au siège de l’UNESCO à Paris. Pour l’instant, l’initiateur de ce grand rendez-vous culturel, A’salfo affole les réseaux sociaux avec ses publications ironiques. Sur son compte facebook, le lead vocal de ‘‘Magic System’’ a fait une sortie qui risque de mettre le feu aux poudres.

« Vous pouvez compter sur moi pour barrer tout ce qui est barrable », a déclaré le chanteur. Une manière pour le ‘’Gaou d’Anoumabo’’ de tourner certainement en dérision la fameuse affaire l’ayant opposé au ‘’Capitaine du Coupé-Décalé’’, DJ Arafat qui prépare activement la célébration de son 30 ème anniversaire de naissance.

On se souvient, le ‘’Termistocle Yôrôbô’’ avait accusé le patron de ‘’Gaou Production’’ d’avoir rayé son nom de la liste des artistes qui étaient officiellement retenus pour les festivités du 50è anniversaire de la Banque africaine de développement (BAD).

Comme il fallait s’y attendre la polémique a enflé et on a assisté durant plusieurs jours à de chaudes empoignades entre partisans des deux stars sur la toile. Ce scandale a même fait réagir des célébrités telles que Yves Zogbo Junior, la chroniqueuse Alisar Zeinar, Debordo Leekunfa et le bouillonnant Web-polémiste Pappy Powaa. Mais finalement les choses sont rentrées dans l’ordre.

Le lead vocal du groupe Zouglou de renommée internationale qui ne fait que taquiner la star du Coupé-décaler n’a pas manqué également de chambrer Koffi Olomidé qui a récemment défrayé la chronique sur les bords de la lagune Ebrié.

« Tchê maintenant avec affaire de « on ne doit pas me filmer » là, chacun doit être regardant sur ce qu’il signe (…) Même si connaisseur connaît, comme on le dit chez nous, on est jamais assez prudent dans ce genre de dossier », a indiqué A’salfo avec une petite dose d’ironie. Sacré A’salfo!

abidjan911

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment