10222017Headline:

Après son fiasco à Paris DJ Arafat met le feu au Palais de la Culture (Photos)

actu_image_3605

 

Certains détracteurs de Yôrôbô, avant ce rendez-vous, ne voyaient pas le chanteur couper-décaler réussir actuellement le pari de drainer à nouveau du monde dans un concert au Palais de la Culture. Au motif que le Zeus d’Afrique, aurait perdu sa cote de popularité ces derniers temps en Côte d’Ivoire.
Pour Arafat et sa clique, la Yôrôgang, c’était naturellement un défi à relever. De leur côté, Commandant Zabra et les siens, attendaient mobiliser plus de 10000 fans à ce 5e big show, au Palais de la culture.
Si le fils de Tina et de feu Wompy n’a pas réussi à atteindre la mobilisation des années précédentes, il peut toutefois se féliciter d’être en symbiose avec ses fans. Eux qui n’entendaient pas se faire conter le show, sont venus vibrer et communier avec Ange Didier.

arafat1

 

En début d’après-midi déjà, l’enceinte du Palais, est prise d’assaut par une foule de teenagers. Visiblement, ils ont hâte de retrouver leur idole. Le show en levée de rideau, est entretenu vers 17 heures, par une bonne brochette de chanteurs couper-décaler. Ils se  succèdent sur la scène. Pendant de longues minutes, les inconditionnels attendent toujours de voir  leur chouchou sur la scène. Il est 21 heures 30 mn, Arafat n’est toujours pas visible au Palais, alors qu’il était prévu monter sur scène à partir de 19 heures. Le public s’impatiente et manifeste bruyamment. En balançant des chaises par-dessus les têtes.

La tension monte d’un cran. Ce qui amène le service de sécurité à intervenir énergiquement pour rétablir le calme. Dans le même temps, l’organisation fait des mains et pieds pour faire venir l’artiste aussitôt. Les minutes suivantes, le chanteur aux nombreux « pseudo », Commandant Koné Zabra,Yôrôbô, Kôrôé Kôrôé, le Zeus d’Afrique, Sao Tao… fait son entrée sur la scène. Sous un déluge de cris de joie. Le show est ainsi lancé. Dj Arafat fait monter le mercure par des animations au son de ses beats à succès. Bébé Sans Os, Ordinateur, Carton rouge, ses virevoltants danseurs, s’illustrent par des numéros de danses et acrobaties époustouflantes.

Dans la foulée, il fait appel à son binôme  Debordo Leekunfa sur la scène. C’est l’hystérie totale. Les deux compagnons, Yôrôbô et Opah la Nation, entretiennent la foule au rythme de leur concept commun, Kpangor, Lèbèdè. Chacun va également danser sur le concept de danse de l’autre. Le Molare, également présent, invite Yôrôbô à danser sur le beat Okenin kpin de Serges Beynaud, histoire de recoller les morceaux entre ses deux jeunes frères, en froid depuis quelque temps. Arafat  à l’occasion, présentera publiquement à ses fans, les principaux acteurs de sa troupe la Yôrôgang. Et annonce pour 2015, des feat avec Akon, Bracket…

arafat4

Topvisages

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment