04222024Headline:

Art et recyclage : Désiré Mounou et Cheick Ibn Sallah donnent une nouvelle vie à des téléphones usagés et déchets plastiques

Une exposition d’œuvres d’art, le vendredi 22 mars 2024, à Cocody Riviera golf, à Orange village. Et ce, dans le cadre de sa politique de Responsabilité sociétale de l’entreprise (Rse).

Il s’agit des œuvres de Désiré Mounou et de Cheick Ibn Sallah, tous deux artistes ivoiriens qu’ils ont réalisé à partir de téléphones usagés et de déchets plastiques pendant la Coupe d’Afrique des nations (Can 2023) qu s’est déroulée du 13 janvier au 11 février 2024 en Côte d’Ivoire.

Selon Catherine Assanvon directrice Data IA &Rse à Orange Côte d’Ivoire, l’objectif de cette exposition est d’une part de célébrer la victoire de l’équipe nationale à la Can 2023 et d’autre part de sensibiliser la population à la préservation de l’environnement. « Le groupe Orange s’est engagé à réduire l’impact environnemental de ses activités à travers plusieurs initiatives notamment, un recours accru aux énergies renouvelables (solaires) », a-t-elle indiqué. Et d’ajouter « Nous avons plus de 800 sites solarisés, et nous avons mis en service en décembre 2023 une centrale solaire d’une capacité de 521 KW pour un de nos data centers ».

En effet, la modernisation de l’environnement technique pour une utilisation de l’énergie plus efficiente nécessite la collecte et le recyclage de téléphones mobiles usagés. D’où le traitement de plusieurs tonnes de déchets d’équipement électriques et électroniques (D3E) par an.

Catherine Assanvon a fait remarquer qu’au-delà des déchets d’équipements télécoms, ils luttent contre tous les types de pollution, notamment celle liée au plastique. « Chaque jour, Abidjan produit 288 tonnes de déchets plastiques dont une grande quantité de bouteilles.

Seuls 5 % de ces derniers sont recyclés », a-t-elle souligné. C’est pourquoi dira-t-elle, pendant la Can, Orange a choisi d’allier art et recyclage pour faire bouger les lignes et sensibiliser à la pollution plastique. « Nous avons collecté dans les fans zones et aux abords des stades, 14 bacs, d’une contenance de 800 litres de bouteilles et autres déchets plastiques. Ce qui équivaut à près de 30 000 bouteilles en plastique », a-t-elle souligné.

 

What Next?

Recent Articles