10242017Headline:

Bientôt 2 années pas de Soutenance de BTS en Côte d’Ivoire / La Fesci annonce une grande marche mercredi prochain

La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) procèdera à une marche qui aboutira à un meeting mercredi 17 mai prochain devant le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Ainsi en a décidé son assemblée générale tenue, mercredi 10 mai dernier à l’université Félix Houphouët Boigny de Cocody.

Aucune soutenance du Brevet de technicien supérieur (BTS) n’a eu lieu sur le territoire ivoirien depuis septembre 2015. Bientôt deux années. Tel est le courroux qui a suscité une assemblée générale extraordinaire de la Fesci, mercredi 10 mai dernier. Celle-ci a décidé qu’un ultimatum d’une semaine soit donné aux autorités « pour revoir leur position et donner une date définitive de l’organisation des soutenances du BTS. Si rien n’est fait jusqu’au mercredi 17 mai prochain, la Fesci risque d’entrer ‘‘en transe’’. Une marche aura lieu pour exiger ces soutenances. », a annoncé Assi Fulgence Assi (AFA), secrétaire général de cette fédération des syndicats estudiantins ivoiriens. AFA considère ces blocages du BTS comme une injustice faite aux étudiants car, dit-il, leurs camarades étudiants sont dans l’incapacité de prétendre  à des stages ou à un emploi n’ayant pas encore soutenu donc obtenu leur diplôme.

A ce jour, les revendications des étudiants ont toutes été réprimées. Ce fut le cas mardi 27 décembre 2016 et mardi 2 mai 2017 où la Police a dispersé les étudiants à coups de bombes lacrymogènes. La Fesci promet privilégier dans un premier temps la communication afin que les autorités prêtent une oreille attentive.

33 000 étudiants sont concernés par cette affaire de soutenances bloquées. Les cris de détresse des étudiants sont compréhensibles d’autant qu’ils se sont acquittés de la somme de 5 000 Frs Cfa par étudiant, (soit 165 millions Frs Cfa pour les 33 000 concernés) en guise de frais de soutenance en plus des frais d’inscription. Puis, un délai de 10 jours leur avait été donné en décembre 2016 pour connaitre la date et le lieu de leurs soutenances. Il revient de sources concordantes que les enseignants n’ont pas reçu leurs primes pour la session d’avril 2016.

par Cyrille NAHIN

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment