03242017Headline:

Billy Billy crache à nouveau ses vérités: ” à quoi ça sert d’arriver vite au CHU, si tu sais que tu vas mourir ?”

Billy Billy

Le coq n’a pas encore fini de chanter. Même loin d’Abidjan, Billy Billy a toujours son cœur qui bat pour son pays. Depuis la France, où il vit depuis quelques mois, le rappeur ivoirien se prononce sur l’actualité de la Côte d’Ivoire. Avec son franc parlé habituel, le “Coq de Wassakara” a choisi de se prononcer sur des sujets qui font l’actualité du pays.

Quelles sont les nouvelles que tu as de la Côte d’Ivoire depuis que tu es en Europe ?
La faim au pays, les emprisonnements, les partis politiques marionnettes, des ponts, des agressions et des détournements de deniers publics. Les gens font du faux et du m’as-tu vu. On veut nous éblouir, pour justifier les devis. Mais c’est mal fait, et ça se voit plus tard. C’est comme le Palais de la culture.

Il vient pourtant d’ouvrir…
Je pense que les élections approchent, donc tout ce qui est fermé sera ouvert bientôt ! Il faut justifier les devis et réaliser le maximum de ce qui à été promis. Même si c’est de la caricature bien faite ou mal faite, ce qui est sûr c’est fait !

Il y a tout de même des routes et des ponts qui se construisent. Même si certains sont à péage…
Les routes permettent de circuler librement, ça rend le trafic fluide. Mais ma question est la suivante : à quoi ça sert d’arriver vite au CHU, si tu sais que tu vas mourir ?

L’affaire des primes impayées des Eléphants a valu le limogeage de certaines personnalités, dont le ministre des sports. Quel est ton avis ?
Honte à eux ! C’est l’argent des Eléphants qu’ils ont eu le culot de voler. Les gens mangent, ils mangent, mais ils ne sont jamais rassasiés. C’est dans cette malhonnêteté intellectuelle et sportive qu’ils gèrent nos joueurs. C’est pourquoi je n’ai jamais voulu insulter les joueurs. Parce qu’il y a des mafieux qui gèrent des fédérations sportives, pire des institutions.

Il sera construit bientôt à Abidjan “La baie de Cocody” à plus de 100 milliards FCFA. Qu’en penses-tu ?
C’est une bonne chose. Notre lagune au Plateau est trop pathétique.

Récemment, il a été annoncé une augmentation sur les factures d’électricité…
Ouattara a choisi le mauvais moment. Il est trop en confiance, donc il fait ce qu’il veut. Mais ça va créer et creuser des foyers de tension dans le pays. Les gens ont déjà faim et peinent à se nourrir. En plus du délestage, tu vas venir augmenter le coût du courant dans la boîte de nuit populaire. Le pays est comme une boîte de nuit. Quand il y a l’électricité à Angré, on la coupe à Yopougon. Quand il y en a à Koumassi, on la suspend à Marcory. C’est comme des jeux de lumière, comme on en voit dans les boîtes de nuit.

Que penses-tu du climat au pays ?
Le climat politique influe sur le pays. Nos dirigeants, toutes tendances confondues, sont hypocrites. S’ils ne se pardonnent pas encore entre eux, les militants ne le feront pas. L’Ivoirien devient de plus en plus violent. Ils se font la guerre via Internet. Les gens veulent en découdre.

De quelle guerre s’agit-il ?
Entre pro Gbagbo et pro Ouattara. Ils se déchirent grave ! Sache que c’est pareil dans nos maisons. Et ça, ce n’est pas bon !

Au vu de tout ce qui précède, quel est ton message aux Ivoiriens ?
Ivoiriens et Ivoiriennes, sachez qu’en Côte d’Ivoire, il n’y a ni pro Gbagbo, ni de pro Ouattara. Soyez objectif et dépassionnés, pour notre beau pays !

© Urbanpress. 

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment