03242017Headline:

Concert des 20 ans de carrière/ Yodé et Siro ce que l’État de Côte d’Ivoire a fait pour eux

yode et siro

 

Le grand coup d’Angelo Kabila

Les deux zougloumen, Yodé et Siro, ont célébré, avec faste les 20 ans de leur carrière, le samedi 16 avril 2016, au Palais de la culture Bernard Binlin Dadié de Treichville.

Le moins qu’on puisse dire, relativement à cette soirée riche en couleurs et en émotions, c’est que ce fut un véritable récital. Où Daly Djédjé Gervais (le nom de Yodé à l’état civil) et son compère, ont fait montre de leur savoir-faire. Un spectacle qui a tenu en haleine les inconditionnels du zouglou pendant deux heures de communion. L’un des temps forts de ce concert organisé par la société de téléphonie mobile, Orange-Côte d’Ivoire, a été la décoration des deux transfuges de la défunte formation ”Poussins chocs”, par le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman. Une décoration qui consacre la reconnaissance de la première autorité culturelle de Côte d’Ivoire, de la contribution des deux artistes à la promotion de la musique ivoirienne. Bien avant, ce sont 20 chansons du riche répertoire de cette formation, allant de l’époque des “Poussins Chocs”, au duo Yodé et Siro, qui ont été magistralement exécutées. Retour sur ce concert qui a tenu toutes ses promesses. Il est 18h40, lorsque Yodé et Siro consacrent, une minute à des remerciements à Dieu pour ce qu’il a fait pour eux au cours de leur carrière. Puis d’entonner les premiers airs du titre phare ”Gbata”. C’est l’hystérie! Le public exulte et reprend en chœur cette chanson culte. S’ensuivront successivement des morceaux tels que ‘”Asec-Kotoko”, ”Marie Jo”, ”La vie”, “Victoire”, et ”Antilaleca”. Sans oublier le dernier single du groupe ”Michonneuses”. Entre deux chansons, les deux artistes ne s’embarrassaient pas de fioritures pour dénoncer certaines pratiques peu orthodoxes qui ont fait leur retour sous l’actuel régime dont le favoritisme ethnique aux concours dans la fonction publique et à certains postes de responsabilité. Signalons que ce concert qui porte la signature d’Angelo Kabila, patron de Showbox international, a enregistré la présence de plusieurs personnalités dont Michel Gbagbo, fils de l’ex-président détenu à La Haye, du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro et du ministre de la Jeunesse et de l’emploi, Sidi Touré.

 

DIARRA Tiémoko

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment