11192017Headline:

Côte d’Ivoire :Canton Akouè / Thiam Augustin confirmé chef par la justice

Thiam Augustin Boigny vient d’être confirmé par la justice en tant que chef du canton Akouè de Yamoussoukro, capitale politique de la Côte d’Ivoire, située à 230 kilomètres au nord d’Abidjan, à travers le rejet de la requête formulée contre lui par son cousin et cadet Dahouet Augustin Boigny, un autre petit fils de Félix Houphouët-Boigny, qui le conteste.

Le gouverneur du district autonome de Yamoussoukro, Thiam Augustin, petit-fils du premier président de la République de Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny,est désormais le seul et unique chef des Akouè reconnu par l’État de Côte D’Ivoire. C’est peut-être la fin d’une longue valse juridico-familiale qui a opposé l’homme à un de ses cousins et cadets, Dahouet Augustin.

Pour l’histoire, Thiam Augustin ou Nanan Boigny N’dri III (son nom de règne) a été choisi par les dignitaires et dépositaires de la tradition comme chef du Canton Akouè après avoir rempli toutes les formalités coutumières et accompli les rituels exigés en la matière. Ce choix n’a pas été du goût de son cadet Dahoué Augustin Boigny qui, depuis quelques années fait des mains et des pieds pour voir destituer le Gouverneur Thiam Augustin Boigny. Il s’est même déjà autoproclamé chef canton avec pour nom de règne Nanan Kouassi N’go III et a fait des tournées dans tous les 33 villages du canton en juillet 2014. On se rappelle que dans la foulée, le ministre de l’intérieur Hamed Bakayoko était intervenu pour mettre de l’ordre, mais en vain. Puisque Dahouet Augustin Boigny a fini par saisir la justice, la Cour suprême, le 23 mars 2016.

Celle-ci, à travers sa Chambre administrative, a tranché en son audience du 26 avril 2017 après avoir pris connaissance des conclusions rendues le 24 décembre 2016 par la justice de la Chambre des rois et des chefs traditionnels de côté d’Ivoire. Elle a jugé irrecevable la requête de Dahouet Augustin Boigny. En conséquence, Thiam Augustin Boigny demeure le seul et unique chef du canton Akouè en tant Nanan Boigny N’dri III. Une grosse a été produite dont copie est parvenue à Afrikipresse. I

Contacté Thiam Augustin n’a pas voulu faire de commentaire sur cette décision. De même que son cadet Dahouet Augustin dont des proches disent attendre que cette décision de justice soit portée officiellement à la connaissance de toute la grande famille Houphouët Boigny, ainsi qu’au canton.

Sur le terrain, il faut souligner que depuis le déclenchement de cette affaire de famille, 30 des 33 villages qui composent le Canton Akouè ont témoigné leur reconnaissance et soutien à Thiam Augustin alias Nanan Boigny N’dri III, en plus de l’arrêté préfectoral délivré par le préfet du département de Yamoussoukro,préfet de la région du Bélier, le 16 septembre 2014.

Yamoussoukro compte deux grands cantons : les Akouè dont est issu le premier président de la République de Côte d’Ivoire, Félix Houphouët Boigny, et les Nananfouè dont est issu l’ancien gouverneur de la Bceao (Banque central des Etats de l’Afrique de l’ouest) Charles Konan Banny.

Chris Monsékéla (Coll : Christ Kemondé)

afrikipresse.fr

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment