09202018Headline:

Cote d’Ivoire Enseignement supérieur : plusieurs écoles fermées

etudiants 565

La CPI aux trousses de Blé Goudé

L’information était dans l’air depuis quelque temps, elle a été confirmée hier, mardi 1er octobre 2013 : La CPI a officialisé son mandat d’arrêt contre Blé Goudé. « Crise postélectorale, la CPI veut Blé Goudé », titre en manchette Fraternité Matin.  Selon le quotidien gouvernemental qui cite la chambre d’accusation de l’instance judiciaire internationale, « il ya des motifs raisonnables de croire qu’au lendemain des élections présidentielles, les forces pro-Gbagbo ont attaqué la population civile à Abidjan et dans l’ouest du pays, et que Charles Blé Goudé aurait exercé un contrôle conjoint sur les crimes et apporté une contribution coordonnée à la réalisation du plan ».  Pour sa part, Notre Voie estime qu’en officialisant ce mandat d’arrêt, la CPI jette l’opprobre sur elle-même. «  Mandat d’arrêt contre Blé Goudé, la CPI continue de se discréditer », peut-on lire à la Une du quotidien.  Selon le journal, cette situation justifie le concept de justice sélective dont certains accusent la Cour. « Décidément, la CPI n’a pas fini de sombrer dans le ridicule et continue de se disqualifier dans le dossier ivoirien (…) Depuis la fin de la crise postélectorale, elle n’est engagée que dans la poursuite d’un seul camp, celui de l’ancien Chef de l’Etat Laurent Gbagbo », écrit le journal qui ajoute que « c’est un sentiment de pitié que provoque cette cour ».  De son côté, Nord-Sud s’interroge sur l’attitude qui sera celle de l’Etat de Côte d’Ivoire dans cette affaire. Lui qui avait refusé il n’y a quelque temps de transférer Simone Gbagbo à La Haye comme le demande la Cour. « Que va donc faire Alassane Ouattara après le premier refus poli adressé à la CPI ? », s’interroge le quotidien. Quant au frère de Charles Blé Goudé, il est certain que le président du COJEP ne sera pas transféré au centre pénitencier de Scheveningen, nous renseigne Soir Info «Mandat d’arrêt contre Blé Goudé, son frère réagit : « Il n’ira pas à la CPI » », barre à sa Une le journal. Cité par le quotidien, Gnepo Dedi Léopold, frère ainé de Charles Blé Goudé a justifié sa position en ces termes : «  Le Président de la République se montre désormais très peu favorable au transfèrement d’un Ivoirien à la CPI, si je m’en tiens au cas de Mme Simone (Simone Ehivet Gbagbo : Ndlr). Donc Blé Goudé est un Ivoirien et je ne crois pas qu’on l’ait particulièrement choisi pour l’amener là-bas. Je pense tout même que les choses vont s’arranger et Blé Goudé n’ira pas la Cpi. Mon petit frère (insiste-il : Ndlr) n’ira pas à la Cpi ».

PDCI-RDA : ca chauffe toujours

A 24 heures de son 12è Congrès l’atmosphère au sein du Parti Démocratique de Côte d’ivoire (PDCI) est toujours aussi surchauffée. Relativement à la plainte qui a été déposée contre le parti et dont il s’est fait l’écho hier, Le Nouveau Réveil  publie des démentis de certains présumés signataires du document. « Cités dans l’acte d’assignation, des militants du PDCI se déchainent : « Nous n’avons jamais porté plainte contre le PDCI-Rda », écrit le journal à sa Une. «Les personnes citées ne sont pas congressistes (…) Nous sommes venus apporter un démenti mais nous allons voir nos responsables. Notre intention n’est pas de nous arrêter là. C’est de porter plainte contre les usurpateurs qui se font passer pour ce qu’ils ne sont pas », a déclaré entre autres Adama Karamoko, délégué PDCI de Yopougon-Centre dont la signature aurait été associée à la dite plainte. Quant à Soir Info, il met en exergue des doutes sur la sincérité du Congrès émis par Kouadio Konan Bertin (KKb), candidat  à la présidence du parti. « Le camp Bédié tripatouille la liste des Congressistes », a indiqué le président de la Jeunesse du PDCI (JPDCI), cité par le journal. KKB qui s’est exprimé lors d’une conférence de presse animée hier, a déclaré « qu’à ce jour, nous n’avons pas encore la liste des Congressistes. Le camp Bédié continue de tripatouiller cette liste en écartant les secrétaires généraux qui manifestent de la sympathie pour nous. (…)  Dès cet instant, nous allons installer à la maison du Pdci un Qg pour recueillir tous ces secrétaires généraux qui ont été écartés et remplacés par d’autres Ivoiriens pour venir voter pour le président Bédié ». De son côté, L’Inter nous fait savoir que Narcisse Aka, avocat des 18 pré-congressistes qui ont porté plainte contre le PDCI a invité les autorités judicaires à suspendre la tenue du Congrès. « Nous avons demandé au président du tribunal de suspendre l’organisation du Congrès le temps de régler tous les problèmes », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse selon le journal. Il est important de souligner que le candidat Kouadio Konan Bertin a fait distribuer gratuitement à travers certains journaux plusieurs milliers d’exemplaires  d’un document de 4 pages  en couleur qui retrace son parcours et qui dévoile ses ambitions pour le PDCI.

Enseignement supérieur : plusieurs écoles fermées

37 établissements supérieurs ne répondant pas aux normes du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ont été fermés, nous indique L’Inter qui nous renseigne sur les écoles frappées par cette décision. « Enseignement supérieur : Voici la liste des 37 grandes écoles fermées », livre en manchette le quotidien. « Le ministère de l’Enseignement supérieur a annoncé hier, mardi 1er octobre la fermeture immédiate et sans appel de 37 grandes écoles privées dont 12 à l’intérieur du pays et 25 à Abidjan », nous indique le journal qui ajout : « la directrice générale de l’Enseignement supérieur, Professeur Adohi Krou qui a donné l’information qui a donné l’information a ajouté que  12 autres établissements dont 8 à Abidjan et 4 à l’intérieur du pays ont été formellement mis en demeure ». Soir Info donne plus de détails sur les raisons qui ont poussé le ministère à prendre cette décision. Le journal qui cite, lui aussi, Adohi Krou fait savoir que «  qu’un contrôle sous la forme de visites inopinées dans 106 établissements mal classés ou non classés a permis de constater l’illégalité de l’existence et du fonctionnement de certains établissements et de déceler des dysfonctionnements graves dans différentes directions ».

Abraham KOUASSI
linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles