02192018Headline:

Côte d’Ivoire : Gadji Celi depuis la France ‘’ Nous sommes considérés comme des prisonniers’’

gadji Celi154L’artiste Gadji Celi n’aura pas entendu longtemps pour répondre au ministre de la culture, Maurice Kouakou Bandaman qui profitant du micro samedi lors du concert de John Yalley pour l’inviter à rentrer au pays pour reprendre leur place dans la musique ivoirienne.

Pour l’ancien footballeur reconverti chanteur, l’occasion choisi par le ministre ne semblait pas le lieu indiqué pour lui demander de retourner en Côte d’Ivoire qu’il a quitté en faveur de la crise post-électorale pour s’exiler en France, quant il sait que lui et ses camarades sont considérés comme des prisonniers.

« On ne m’appelle pas, pour rentrer dans mon pays, au micro à un concert. Le ministre doit nous prendre au sérieux », a martelé le natif de Gagnoa sur via les réseaux sociaux avant de s’en prendre aux autorités. « Ils ont commencé à libérer les prisonniers, c’est bien ! Mais il faut continuer. Ils ont fait partir des gens indésirables à leurs yeux. Nous sommes considérés comme des prisonniers. »

Se prononçant sur le retour de John Yalley après plus de deux ans d’exil, le ‘’King’’ comme l’appelle affectueusement ses fans a signifié qu’il n’avait pas les mêmes motivations de retour au pays que ce dernier.

« Ils ont commencé à libérer les prisonniers, c’est bien ! Mais il faut continuer. Ils ont fait partir des gens indésirables à leurs yeux. Nous sommes considérés comme des prisonniers », a-t-il indiqué avant de souligner, « Sinon, moi je sais pourquoi je suis en France. Je rentrerai quand j’estimerai que c’est le moment.»

Rappelons que depuis la fin de la crise post-électorale, Gadji Celi considéré comme l’une des grandes voix de la musique ivoirienne et par ailleurs ancien PCA du BURIDA est en exil en France. Toutes les tentatives menées par ses collègues artistes pour qu’il revienne au pays sont pour l’heure restées vaines.

Donatien Kautcha

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles