01192017Headline:

Côte d’Ivoire / les dessous de la vidéo d’Alpha Blondy à la Haye

alpha

Dans une vidéo de quatre minutes postée sur sa page Facebook le dimanche 22 mai 2016, on voit un Alpha Blondy s’égosiller, demandant presqu’avec des larmes dans le coin de l’œil, aux ivoiriens de faire preuve de tolérance parce que dit-il, des tractations sont en cours pour la libération de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Ça été la vidéo surprise il y a deux semaines, reprise en masse sur les réseaux sociaux, relayée par les journaux dans leurs différentes publications. Depuis un moment, l’artiste s’était fait avec insistance et empressement chantre de la libération de Laurent Gbgabo. Même si sa volonté de voir libérer Gbagbo et Blé Goudé ne date pas de maintenant pour ceux qui suivent son actualité depuis l’incarcération de l’ex président ivoirien, ces temps ci, jagger n’a cessé de battre le pavé. Il y a quelques mois, à travers une lettre ouverte dans une voix déchirante, il demandait la libération de Gbagbo au président Alassane Ouattara. Au delà de toute la secousse médiatico-politique qu’a pu connaitre cette vidéo, nous avons voulu décrypter cette sortie, du reste inattendue.

Pour comprendre le message d’Alpha Blondy en date du dimanche 22 mai à la Haye, il faut remonter le temps pour se retrouver cinq ans en arrière en pleine crise post électorale. Alors que les bastions militaires tombaient l’une après les autres dans le nord et au centre de la Côte d’Ivoire (Mars 2011), Jagger tirait la sonnette d’alarme et en son temps lançait ce message fort : ‘’Laurent a été trahi depuis l’aube, demandez lui de partir parce que toutes ses forces vont le lâcher, il risque de trouver la mort’’. Ce message aussi concis n’avait pas trouvé échos au palais présidentiel où jouant ses derniers jours d’homme d’Etat, les militaires en faction à la résidence présidentielle n’ont pu éviter à Laurent Gbgabo le sort que l’histoire lui fait subir aujourd’hui.

Certainement dans le secret des dieux, connaissant l’issue et le dénouement que devraient connaitre cette crise, il avait bien cru de monter au créneau. Hélas, la suite, nous la connaissons, une Côte d’Ivoire embastillée dans une crise qui aura fait des milliers de morts et des prisonniers politiques. Avec aujourd’hui un pays à l’agonie en quête d’une certaine identité réconciliatrice. Et donc lorsque cinq ans après, Alpha Blondy pose cet acte historique à travers une vidéo devant la grande muraille de la CPI suppliant les ivoiriens de faire preuve de tolérance, étant donné que la libération de Gbagbo Laurent de Blé Goudé est proche, l’on devrait y prêter attention.

Une chose est sûre, les chansons d’Alpha Blondy comme des prophéties n’ont pu empêcher notre pays de vivre ce qu’il n’aurait jamais dû vivre. A des longueurs variables de l’interpellation en pleine crise de 2011, Alpha Blondy préconisait en avril 2010 que Gbagbo n’organise pas les élections présidentielles en octobre 2010. Pour faire passer ce message, il avait eu recours à Charles Blé Goudé qui devait se faire porte parole auprès de Gbagbo, hélas la bombe n’a pu être désamorcée. Ce même Jagger a continué de prêcher à travers ses chansons. A cors et à cris , témoin de l’histoire et ambassadeur d’organisations internationales, il a tenu à jouer une fois de plus encore sa partition. Espérant que le message de tolérance qu’il a lancé soit compris.

Guillaume Vergès

autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment