10232017Headline:

Côte d’Ivoire: Libéralisation de la RTI, ce que le gouvernement a decidé de faire

affoussiatta
 Libéralisation de l’espace télévisuel, l’appel d’offre lancé en mai, le gouvernement annonce le brouillage des programmes non autorisés
La libéralisation de l’espace télévisuel tant attendue par les populations et les opérateurs du secteur entrera bientôt dans sa phase active en Côte d’Ivoire.

Toutes les mutations technologiques inhérentes au secteur lié à la transition vers la télévision numérique de terre qui avaient eu pour effet de retarder le processus ne constituent plus aujourd’hui un frein à la mise en œuvre de certaines étapes du programme de la libéralisation télévisuelle notamment l’autorisation des éditions du programme et opérateur multiplex.

La porte-parole du Gouvernement ivoirien a annoncé ce jour que cette libéralisation se fera conformément aux normes techniques qui ont été adoptées par l’UEMOA et la CEDEAO.

Le lancement des appels d’offre est prévu à partir de mai 2016 et sera suivi des autres étapes relatives à la procédure d’autorisation de nouveaux opérateurs sur le marché pour les télévisions privées commerciales.

Les critères de soumissions sont nombreux dont les principaux sont le versement d’une caution d’un milliard de FCFA, le contenu des programmes.

La ministre de la Communication a par ailleurs précisé que l’avis à manifestation d’intérêt sera lancé par la HACA.
Affoussiata Bamba-Lamine prévient enfin que des études sont en cours pour limiter le nombre de télévisions qui seront autorisées en Côte d’Ivoire.

En attendant le lancement des appels d’offre en mai prochain comme annoncé, le conseil a également adopté une communication relative à l’autorisé de nouveaux services de distribution de programmes de radiodiffusion sonores et de télévision par câbles ou par satellite, c’est-à-dire des bouquets de télévision satellitaires.

Selon Affoussiata Bamba-Lamine, de nouvelles licences d’exploitation de bouquet par satellite seront distribuées par la HACA après un appel à concurrence.

«Les résultats de cette mise à concurrence en cours seront donc dévoilés dans les prochains jours en vue de favoriser une pluralité des offres et des contenus audio visuels, » a-t-elle ajouté.

Il convient de préciser que cet appel à concurrence se situe en dehors du processus de libéralisation de l’espace télévisuel qui ne concerne que des chaines de productions nationales qui diffusent par voie terrestre et par accès libre.

Le conseil a enfin décidé de mettre à la disposition de la HACA des moyens techniques et technologiques de brouillage de programmes audiovisuels qui ne sont pas autorisés.

Wassimagnon, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment