05292017Headline:

Côte-d’Ivoire «L’Université paralysée» vers une énième année blanche ? attention au détournement de fonds”

etudiants-colere

Côte-d’Ivoire «L’Université paralysée» attention au détournement de fonds – Dessous d’une frustration de trop

La Côte d’Ivoire abritera la 8e édition des jeux de la Francophonie qui se dérouleront du 21 au 30 juillet 2017. Mais à 460 jours de l’évènement, à Abidjan, on note une certaine montée de tension. Ce qui pourrait enrhumer la bonne tenue de l’évènement. Des incidents entre étudiants et policiers ont débuté mercredi sur le campus d’Abidjan, alors que les étudiants sont en grève depuis lundi pour protester contre une décision d’évacuer les résidences universitaires, dont la rénovation permettra d’accueillir les athlètes des Jeux de la Francophonie en 2017. Pourquoi le choix des résidences universitaires ? Dans nombreux pays, pour ces genres de compétitions, ce sont soit les auberges ou encore les hôtels qui sont réquisitionnés, dans le but de faire des entrées de devises et booster le secteur de l’hôtellerie. En plus des hôtels, l’Etat peut réquisitionner les casernes militaires, ce qui assurerait en partie la sécurité des participants (seulement 4000 attendus). Enfin selon le cahier de charge présenté par l’Etat de Côte d’Ivoire, le budget des Jeux de la Francophonie 2017 est estimé à 7,5 milliards de francs CFA (soit 11,4 millions d’euros). Cette somme est en partie dédiée à la réhabilitation de plusieurs des infrastructures sportives et culturelles sélectionnées pour l’évènement. Nulle part il n’est inscrit la rénovation des résidences universitaires. Surtout que l’Université FHB avait déjà connu une rénovation en 2012. « C’est une frustration de trop. Pourquoi l’Etat doit-il à chaque fois s’en prendre à son corps d’élite que sont les étudiants, l’avenir du pays et qui se veut émergent d’ici 2020 » s’interroge Amélie Aya, étudiante. « Les grandes orientations de la 8e édition des jeux de la Francophonie définies dans le cahier de charge visent un évènementiel festif et populaire s’adressant tout particulièrement à la jeunesse, un évènementiel intégré à un projet de développement et destiné à renforcer la cohésion nationale » avait déclaré la direction du comité national des jeux de la Francophonie lors de la présentation du cahier de charges.

Evacuer les étudiants en pleine année universitaire est-elle une solution pour le renforcement de la cohésion nationale quand on connait la suite ? Allons-nous vers une énième année blanche en Côte d’Ivoire ? Enfin il faut savoir que 10 sites ont été retenus sur 3 zones pour abriter ces jeux. Pratiquement tous les stades sportifs et les grandes bibliothèques d’Abidjan. Le campus de Cocody a été retenu simplement pour servir de village des jeux à la place des Hôtels et des auberges…..

Philippe Kouhon

.connectionivoirienne

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment