10202017Headline:

Côte d’Ivoire : Nayanka, une femme déprimée, lance un cri de cœur à Ouattara/les raisons

Côte d’Ivoire : Nayanka, une femme déprimée, explique son problème et lance un cri de cœur à Ouattara

Nous indiquions dans un précédent article que l’artiste  Nayanka Bell avait été internée dans une polyclinique d’Abidjan suite à une dépression.

Son état de santé s’est amélioré et elle a regagné son domicile depuis dimanche dernier. Dans un entretien accordé ce jeudi à un media local, la chanteuse revient sur les raisons de son évacuation.

« Ça ne va pas. Je suis une femme déprimée, désespérée. Je vis une situation difficile .Mes terres font l’objet de convoitises .On veut le les spolier. Je n’ai pas la paix du cœur, pas du tout », a indiqué l’autre de la chanson à succès Iwassado, avant de revenir sur le fond du problème qui l’oppose depuis les années 90 avec des personnes dans la localité d’Agboville (Agneby-Tiassa) au sud du pays.

« Ma famille a acheté des terres de plusieurs hectares en 1994 dans le village d’Ano, sous-préfecture d’Agboville. Mon père a fait toutes les formalités pour s’acquitter des droits de ces biens en bonne et due forme auprès des chefs notables et coutumiers, ainsi que les chefs de familles du village d’Ano. L’administration d’alors, après enquête nous a fourni tous les documents de ces terres. Toutes les parties ont approuvé. Nous avons eu nos titres fonciers en 1997-1998 », a expliqué l’artiste avant de poursuivre.

« Un jour, apparait le petit frère de l’héritier coutumier. Ce dernier arrive avec des individus et ensemble, ils se sont mis à détruire nos terres. Sous prétexte que c’est leur propriété. »

Nayanka fait observer que les villageois ont utilisé tous les moyens pour dire que les documents en sa possession étaient faux. Elle souligne ensuite avoir eu gain de cause à la justice en 2015.

Mais une dernière décision judiciaire en date condamne la chanteuse à payer 160 millions de FCFA, d’où la véritable cause de sa dépression.

« C’est comme si on voulait me ruiner, me tuer. J’ai perdu confiance en notre justice », fait-elle observer avant de lancer un cri de cœur au chef de l’Etat et son épouse.

« Je m’en remets au président de la République. Je pense que sin le président, qui est venu me dire « Yako » après mon accident, est informé de la situation, je suis sûr qu’il va m’aider. Je suis en ce moment victime d’une situation juridique qui me rend malade. Je demande donc au président  Ouattara et ma sœur Dominique de venir à mon secours », a lancéNayanka Bell   tout en espérant qu’elle sera entendue par qui de droit.

koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment