10232017Headline:

Cote d’Ivoire: Quatre jours de vibration et de réflexion au rythme du Reggae à Abidjan

 

Abi Reggae Finale« One love ; Jah ! Rastafari ». Le Palais de la culture d’Abidjan s’est vêtu des couleurs Rouge-jaune-vert. Celles du reggae dont Abidjan est devenue la capitale africaine pour la deuxième année consécutive dans le cadre du Festival Abi Reggae. Jeudi, a eu lieu la cérémonie de lancement de l’édition 2016 dans la salle Niangoran Porquet.

L’innovation cette année, c’est la dimension d’intégration du continent africain. Qui est réaffirmée par la participation des créateurs et conférenciers du continent.    Le ministre Moussa Dosso, président d’honneur du festival,   est revenu sur l’ambition de l’ONG Abi (mon ami) qui est de réunir au même endroit pendant quatre jours des peuples partageant la même passion de la culture et de la musique reggae. « Nous aurons les meilleurs du moment en matière de reggae.

Ce sera quatre jours pleins d’émotions de vibration et de sensation », a-t-il annoncé. Il a souligné que son équipe est convaincue de l’universalité du genre musical pour partager la connaissance et le savoir avec les meilleurs conférenciers du moment dans leurs domaines respectifs. Le ministre de la Culture et de la francophonie, Maurice Bandaman, a souligné que « grâce à Abi reggae les frères Noirs, au-delà des frontières et océans, arrivent sur une partie de leur terre, la terre ivoirienne.» Il a salué la force du reggae « à forger des âmes » à travers des réflexions. « Cette musique invite au combat.

Pas à un combat de haine, mais à une lutte qui rassemble, élève les cœurs et crée l’amour et l’amitié », a-t-il noté. Pour joindre la musique à la réflexion, le groupe R. Light a joué un titre inédit de son prochain album en live. Ensuite, les officiels ont visité une exposition de peintures consacrée aux grandes figures du reggae et à la culture noire. Les conférences ont débuté autour du panafricanisme économique avec d’éminents panélistes. Dans la soirée a eu lieu la première soirée des concerts sur les deux scènes.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment