07232019Headline:

Cote d’Ivoire Rentrée unique dans les universités publiques du 3 Octobre. Les promesses n’ont pas été tenues.

universite

 

3 octobre 2012, université de Cocody, le chef de l’Etat, Alassane Ouattara lance officiellement sur ce campus, la rentrée académique dans les cinq universités publiques de Côte d’Ivoire (Cocody, Abobo-Adjamé, Bouaké, Korhogo et Daloa). Un lancement qui intervenait un an et demi après le renversement du régime de Laurent Gbagbo. La nouvelle rentrée académique unique qui s’inscrit dans le cadre du « départ nouveau » annoncée le 15 octobre dernier par les autorités gouvernementales n’a toujours pas lieu. Plus d’un mois après cette date, la rentrée unique dans les universités publiques n’est pas effective.
A l’université de Cocody, la majorité des Ufr a du mal à boucler l’année académique. A l’Ufr de mathématique informatique, c’est seulement samedi dernier qu’a eu lieu le dernier examen de la 4ème session. A l’Ufr de SSMT, la dernière session des deux semestres est prévue en décembre prochain. A l’Ufr de chimie biologie géologie (Cbg), les étudiants?composent actuellement. Dans les Ufr de droit et de sciences économiques, les étudiants qui ont passé les examens des quatre sessions attendent toujours leurs résultats. Ces retards touchent quasiment toutes les Ufr. Seules les Ufr de criminologie, de géographie et l’institut de géographie tropicale ont entamé depuis quelques jours leur rentrée académique 2013-2014.
A l’université de Bouaké qui compte quatre Ufr (médecine, droit, sciences économiques, communication milieu santé) seule l’ufr communication milieu santé a pu tirer son épingle du jeu. Les étudiants des autres ufr composent en ce moment. Quant aux huit départements de l’université de Korhogo, les résultats des examens sont attendus avec impatience par les étudiants.
Tous ces disfonctionnements qui relèvent de l’improvisation ne sont pas fait pour créer les conditions d’une rentrée unique et définitive dans nos universités publiques.
Le moins qu’on puisse dire, c’est que le régime a échoué dans sa tentative visant à mettre fin aux rentrées universitaires à double vitesse.

Charles Bédé

Notr Voie

3 octobre 2012, université de Cocody, le chef de l’Etat, Alassane Ouattara lance officiellement sur ce campus, la rentrée académique dans les cinq universités publiques de Côte d’Ivoire (Cocody, Abobo-Adjamé, Bouaké, Korhogo et Daloa). Un lancement qui intervenait un an et demi après le renversement du régime de Laurent Gbagbo. La nouvelle rentrée académique unique qui s’inscrit dans le cadre du « départ nouveau » annoncée le 15 octobre dernier par les autorités gouvernementales n’a toujours pas lieu. Plus d’un mois après cette date, la rentrée unique dans les universités publiques n’est pas effective.
A l’université de Cocody, la majorité des Ufr a du mal à boucler l’année académique. A l’Ufr de mathématique informatique, c’est seulement samedi dernier qu’a eu lieu le dernier examen de la 4ème session. A l’Ufr de SSMT, la dernière session des deux semestres est prévue en décembre prochain. A l’Ufr de chimie biologie géologie (Cbg), les étudiants?composent actuellement. Dans les Ufr de droit et de sciences économiques, les étudiants qui ont passé les examens des quatre sessions attendent toujours leurs résultats. Ces retards touchent quasiment toutes les Ufr. Seules les Ufr de criminologie, de géographie et l’institut de géographie tropicale ont entamé depuis quelques jours leur rentrée académique 2013-2014.
A l’université de Bouaké qui compte quatre Ufr (médecine, droit, sciences économiques, communication milieu santé) seule l’ufr communication milieu santé a pu tirer son épingle du jeu. Les étudiants des autres ufr composent en ce moment. Quant aux huit départements de l’université de Korhogo, les résultats des examens sont attendus avec impatience par les étudiants.
Tous ces disfonctionnements qui relèvent de l’improvisation ne sont pas fait pour créer les conditions d’une rentrée unique et définitive dans nos universités publiques.
Le moins qu’on puisse dire, c’est que le régime a échoué dans sa tentative visant à mettre fin aux rentrées universitaires à double vitesse.

Charles Bédé

– See more at: http://ivoirebusiness.net/?q=articles/rentr%C3%A9e-unique-dans-les-universit%C3%A9s-publiques-les-promesses-n%E2%80%99ont-pas-%C3%A9t%C3%A9-tenues#sthash.miQHBYyI.dpuf

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment