10242018Headline:

Côte d’Ivoire, Showbiz: Le Parker Place après Aloka Désiré

Désiré Aloka, propriétaire de l’espace reggae dénommé ‘’Parker Place’’ est décédé le 5 avril 2017. Un an après, Tuhe Dieudonné dit ‘’Dony’’, chef d’orchestre,se souvient que le ‘’Parker Place’’ était toujours bondé de monde en semaine comme pendant le week-end.

Selon lui, l’affluence est aujourd’hui timide affluence depuis la disparition du promoteur. « Aujourd’hui, c’est difficile parce qu’il y a de nombreuses personnes qui ne veulent plus y venir parce qu’il n’est plus là. Certains venaient au ‘’Parker Place pour la personne de Dez et d’autres pour l’amour de la musique reggae. Le décès de Dez a été un coup dur pour nous en tant que proches collaborateurs. Aujourd’hui, c’est un grand vide qu’il laisse ».

À la question d’en savoir plus sur la nouvelle gestion du temple, Dony a répondu : « Aujourd’hui, c’est à la famille de Dez qu’est revenue la gestion du Parker Place. Et, des personnes qui ne voient pas cela d’un bon œil, ont préféré s’en éloigner. Tous ces facteurs ont contribué à diminuer considérablement l’affluence ».

Qu’est ce qui est prévu pour l’an un du décès de Dez Parker ? « Nous préparons un mémorial. C’est 3 jours de témoignages, de spectacles et d’exposition photos que nous prévoyons les 5, 6 et 7 avril 2018. Nous parlerons de Dez, de ses actions et de son amour pour la musique de Bob Marley. Tout le monde entier sait ce que Dez, à travers le Parker Place, a fait pour la musique reggae en Côte d’Ivoire et ailleurs. La renommée de Dez va au-delà des frontières ivoiriennes. J’invite donc tous les artistes, les amateurs et fans de reggae à venir massivement pour cet hommage ».

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment