03282017Headline:

Cote d’Ivoire: Voici les vrais responsables des nouvelles chaines télé

La Côte d’Ivoire, on le sait depuis la semaine dernière, va accueillir pour la première fois de son histoire 4 nouvelles chaines privées

Life TV, SACI, Optimum Médias Côte d’Ivoire, et Sorano-CI. ces nouvelles télés qui viendront faire la concurrence avec leurs consœurs RT1 et RT2 Life, sont l’œuvre pour la plus part de grands hommes du showbiz ivoirien. 

Fabrice Sawegnon, Patron de Voodoo Group, propriétaire du LifeStar, du Magazine Life, est celui qui propose aux ivoiriens la future chaîne de télévision, Life TV. Après la publicité, Fabrice Sawegnon, candidat aux élections municipales de la commune du Plateau, a réussi à s’inscrire dans l’audiovisuel, où il compte certainement prolonger ses succès engrangés.

Optimum Médias Côte d’Ivoire, signe également son arrivée avec le géant de Radio et de Télé, Yves Zogbo Junior, animateur de radio émérite de réputation internationale. L’ex directeur général de la chaîne d’information francophone FRANCE 24, Di Nacera Philippe Girod, occupera la fonction de directeur général adjoint. Yves Zogbo Junior,  sera l’un des administrateurs de l’entreprise. La direction, elle, est l’affaire de Jean-Philippe Kabore, passé par 3A Telesud.

La SACI, la société audiovisuelle de Côte d’Ivoire, est pour sa part intimement liée au groupe français Canal +. L’entreprise compte nommer comme administrateurs, outre Canal Plus Overseas, François Deplanck et Serge Agnero entre autres, tous membres de l’écurie du groupe français. A la tête de la société a été nommé Damiano Malchiodi, premier responsable de la chaîne A+ du groupe dédiée au continent africain.

Sorano-CI, est la société exploitante de Radio Nostalgie, la première radio commerciale du pays. Propriété de Dominique Ouattara, la première dame de Côte d’Ivoire, l’entreprise est présidée par son fils Loïc Folloroux, homme d’affaires très actif dans le négoce du cacao.

Le groupe chinois StarTimes, lui se positionnera sur la distribution des services de radiodiffusion sonore et de télévision sur le futur réseau de TNT de Côte d’Ivoire.

Pour l’instant, l’on ignore la stratégie que ces nouveaux médias utiliseront pour accrocher les téléspectateurs ivoiriens, encore moins le timing choisi pour paraître au grand jour. Mais pour les analystes, la principale économie de la zone UEMOA, recèle d’un marché publicitaire capable d’assurer la viabilité de ces chaînes.

« C’est certain, ce sera du très haut niveau. On s’attend à avoir des chaînes de très grande qualité et il faut croire que la Côte d’Ivoire fera mieux que tout ce qui se fait actuellement dans la sous-région » a confié à Financial Afrik un expert audiovisuel.

AfrikMag

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment