05272017Headline:

Côte d’Ivoire:RTI Révélation sur la mort du jeune journaliste /son père mon fils a été«empoisonné» au sein de la maison bleue

 
“Mon fils n’est pas mort d’une mort naturelle. Il a été empoisonné chez vous là bas” lance, le père de Cyprien avec le regard droit dans le visage de la délégation de la Radiodiffusion ivoirienne.

Jeune et chef de service production de la chaîne nationale de Radio Côte d’Ivoire, Cyprien Amadel est décédé subitement le Samedi 13 Mai 2017 et les causes de sa disparition demeurent pour l’heure floues.

Le père de Cyprien, s’est voulu plutôt direct avec ceux qui l’on dépossédé de la chaleur de son fils. Un décès qui a affecté et fortement surpris plus d’un au sein de la RTI.

De source proche, plusieurs collègues partagent la piste de l’empoisonnement évoquée par le père du journaliste de Radio Côte d’Ivoire mais en souffrent en sourdine.

“Pourquoi cachez-vous la vérité ?” s’est exclamé le père de Cyprien Amadel dans la suite de son propos aux confrères de son enfant.

La méchanceté humaine et la jalousie sont bien souvent les prémisses des premiers coups bas professionnels. Une RTI, au prestige artificieux et ensorcelant. Ainsi perdurent les luttes et une concurrence qui ronge tout passionné démesuré pour qui le journaliste rime avec vedettariat.

En attendant la levée de corps ce Samedi 20 mai à l’Eglise Bon Pasteur de la Riviera 3, la délégation  RTI venue faire le “Yako” (condoléances) à la famille éplorée porte dans sa conscience ces paroles et devra transmettre le message du père de ce confrère qui ne demandait qu’à vivre un peu plus.

Saxum, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment