Côte d’Ivoire:Voici pourquoi La Fesci a suspendu sa grève pour 72 heures

assi fulgence SG de la Fesci

– Le principal syndicat étudiant, la FESCI suspend son mot d’ordre de grève pour 72 heures

Une décision non appréciée par certains de leurs camarades qui ont tenté d’organiser dimanche un meeting au campus de Cocody, avant d’être dispersés par les forces de l’ordre qui ont pris le contrôle des lieux jusqu’à tard dans la nuit, comme indiqué par plusieurs témoins sur place.

La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) a suspendu dimanche son mot d’ordre de grève pour 72 heures afin d’entamer des discussions avec le gouvernement, a appris Alerte Info auprès du syndicat.

« La Fesci suspend son mot d’ordre pour 72 heures pour des négociations devant aboutir à la satisfaction de nos revendications et à la libération de tous nos camarades arrêtés« , a dit son secrétaire national à l’organisation.

Le principal syndicat estudiantin ivoirien a observé une grève de cinq jours pour dénoncer entre autres « le manque d’équipements des laboratoires spécialisés, la succession des années blanches à l’UFR des sciences médicales ».

La Fesci proteste également contre la « réquisition » des chambres universitaires au profit des athlètes des jeux de la Francophonie prévus en 2017.

Au cours de la grève, « 15 étudiants » qui manifestaient lundi pour réclamer de « meilleures conditions d’étude » ont étéblessés et « 41 » autres interpellés après des heurts avec des policiers.

Interpelé mercredi, le secrétaire général de la Fesci, Fulgence Assi a été a été « déféré » à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) après 24 heures de détention à la préfecture de police.

Suite à cette interpellation des étudiants qui tentaient de tenir un meeting de protestation sur le campus de Cocody (Est d’Abidjan) avaient été dispersés par la police qui a fait usage de gaz lacrymogène.

Anselme BLAGNON
ABL
Alerte info/

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment