01192017Headline:

Couper-décaler: qui de DJ Arafat, Beynaud, Bébi Philip, Debordo et de Kedjevara est le véritable patron?

dj couper decaler

Qui de DJ Arafat, Serge Beynaud, Bébi Philip, Debordo Leekunfa et de Kedjevara est le véritable patron du couper-décaler? La réponse à cette interrogation sera sue au soir du 30 juillet lors de la cérémonie des Oscars de la musique ivoirienne.

DJ Arafat, Serge Beynaud, Bébi Philip, Debordo Leekunfa et Kedjevara sont les cinq artistes couper-décaler les plus prolixes et les plus en vogue de ces derniers temps. Ces cinq sont restés quasiment constants et ont toujours su être à l’attente de leurs fans et des mélomanes ivoiriens. En clair, la musique couper-décaler en Côte d’Ivoire tient toujours grâce à eux.

Mais jusque-là, difficile de savoir qui de ces cinq est le meilleur dans cette catégorie musicale. Même si certains parmi eux, plus «gueulards» et «narcissiques» n’hésitent pas à se taper la poitrine pour prétendre le trône. Le 30 juillet donc, tout se saura lors des Oscars de la musique ivoirienne.

Certes, d’aucuns diront que DJ Arafat et Serge Beynaud sont les favoris dans cette catégorie de meilleur artiste masculin du couper-décaler mais rien n’est joué d’avance. Il est bien vrai que DJ Arafat se proclame le «Commandant» donc le maître du couper-décaler mais en face d’un simple «Caporal» comme Kedjevara, il aura à prouver tous les superlatifs dont il se couvre régulièrement.

C’est d’ailleurs pour ce «narcissisme» de DJ Arafat que Serge Beynaud a décidé de fustiger ceux qui «se prennent pour les maîtres de son destin». Face à tout ce qu’il considère comme méchancetés inutiles, Serge Beynaud a privilégié le travail, en silence, sans bruit. «On ne parle plus trop», nargue-t-il souvent ceux qui se prennent pour les plus forts.

Quant à Bébi Philip, l’arrangeur et «chouchou des nanas», c’est aussi le travail dans la discrétion du mannequin des arrangeurs, Serge Beynaud. Les défis et autres palabres inutiles, il n’en a rien à cirer. Le «Balaumba» se contente plutôt de continuer à faire plaisir à la gent féminine, son cœur de cible pour continuer à jouir pleinement de son pseudonyme «Le chouchou des nanas». Et cela lui réussit bien. Surtout quand on sait que les femmes sont généralement les plus nombreuses à se rendre aux spectacles et à faire les voting, devinez aisément donc que le match sera très serré et les présumés favoris auront beaucoup à faire.

Debordo Leekunfa, lui, il est en très mauvaise posture dans cette course de titans. Sa côte a de peu chuté depuis l’épisode de son accident avec son corollaire de mort de certains membres de son staff. Le «Nenfant gâté» a vu certes sa popularité prendre un coup depuis ce triste tableau qui l’a contraint de vivre reclus chez lui à la maison pendant un mois mais Debordo reste avant tout le «père de la Nation». «Opah La Nation» aura donc son mot à dire même en face d’un «Commandant», un «Caporal», un «Chouchou des nanas», ou encore quelqu’un qui a décidé de ne plus trop parler.

En résumé, ces cinq «monstres» de la musique couper-décaler vont avant la date du 30 juillet s’adonner à un véritable lobbying auprès de leurs fans et mélomanes ivoiriens pour prendre le maximum de points pendant le voting. Le reste, le jury en décidera.

Les oscars de la musique ivoirienne, c’est 56 artistes nominés pour 14 trophées. Cette cérémonie de distinction organisée par la structure Média 7 a la caution des ministères de la Communication, de la Culture et de la Francophonie et celui du Burida.

Philip KLA
 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment