05292017Headline:

Déguerpissement à Adjamé:juste Une semaine après /Les commerçants reprennent les trottoirs/Adjamé va t’elle changer ?

gare affrontement adjame

Adjamé est-elle une commune indisciplinée ? Tout porte à le croire.

Le gros travail abattu par la ministre de la Salubrité urbaine et de l’assainissement, Anne Désirée Ouloto, pour redonner à cette commune, une fière allure est un flop. Et il n’est pas insultant de dire qu’Adjamé préfère le désordre, l’indiscipline, l’insalubrité que l’ordre et la propreté. Car, ce qu’il nous a été donné de voir, le vendredi 2 septembre 2016, lors de la visite des sites déguerpis dépasse tout entendement.

De fait, si au ”220 logements” le rond-point a fière allure depuis le passage des bulldozers et des agents du ministère de la Salubrité, ce n’est pas le cas pour les autres zones démolies. Les commerçants du Black Market, de la grande mosquée, du boulevard Nangui Abrogoua et du forum des marchés ont repris leur position.

Une semaine seulement (vendredi 26 août 2016) après leur déguerpissement, les trottoirs et les servitudes déguerpis sont de nouveau occupés par les commerçants. Comme pour narguer les initiateurs de l’opération de démolition, ils vendent désormais sur la chaussée. De la gare Ran à l’hôpital général d’Adjamé, l’automobiliste peut mettre, sans exagération aucune, 45mn pour rallier ce petit trajet, s’il emprunte la voie réservée exclusivement à la Société de transport abidjanaise (Sotra). L’autre voie est quasi impraticable à cause des commerçants qui l’occupent dans le cadre de leurs activités commerciales. Le chauffeur du véhicule de reportage qui s’y est essayé a été obligé de faire marche arrière pour passer, comme les autres automobilistes, sur la voie de la Sotra.

De l’hôpital général au marché de forum, le scénario est le même. Seule une voie est praticable pour les véhicules et autres engins à deux roues. Les rues annexes dégagées du côté du forum des marchés, lors de l’opération de démolition, le vendredi 26 août 2016, sont de nouveau recolonisées. Des commerçants étaient en train de réinstaller les conteneurs sur ces rues qui donnent accès aux habitations construites derrière le marché.

Cette recolonisation des espaces dégagés inquiète un groupe de commerçants qui dit avoir applaudi trop tôt. A en croire quelques-uns de ces commerçants, le ministère de la Salubrité et de l’assainissement gagnerait à prendre très rapidement des dispositions pour que l’objectif visé par cette opération de déguerpissement soit atteint.

Elysée YAO

 linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment