07292017Headline:

Depuis Paris… : Alice Sofa sort des secrets sur Alpha Blondy ,son ancien patron…

alice sofa

Depuis Paris… : Alice Sofa sort des secrets sur Alpha Blondy

« Un merveilleux patron, toujours à l’écoute de son équipe
Partie prendre racines en France depuis plus de 10 ans, celle qui a fait un carton avec son titre ‘’Manou’’ se signale à nouveau. Dans un autre registre qui n’a pas manqué de soulever une vague d’interrogations…

Un besoin de se rappeler au bon souvenir des mélomanes ivoiriens ? Teasing ou buzz visant à annoncer le retour prochain de la chanteuse ivoirienne sur l’échiquier musical national ?

Aux commentaires, mille et une interrogations circulent. Mais au constat, une évidence s’est installée : c’est à un véritable exercice de confession qu’Alice Sofa s’est livrée via sa ‘’sortie’’ publiée sur sa page Facebook.

En effet, la chanteuse ivoirienne, sans motiver ou établir un quelconque lien avec son action, s’est ouverte sur l’impact qu’a eu Alpha Blondy sur sa vie, notamment sur sa carrière artistique. A l’en croire, sa rencontre et son expérience auprès de la star internationale de reggae ivoirien sont parties d’un « simple rêve ». Qui s’est réalisé lorsque Jagger a accepté de l’intégrer à son orchestre, où elle officia en tant que choriste. Et c’est grâce à cette « chance de [sa] vie » que lui aurait offerte Alpha qu’elle a pu donner vie à son rêve en se lançant dans la musique avant d’embrasser une véritable carrière artistique. «Téré, une chanson qui a bouleversé ma vie », introduit-elle, avant de poursuivre : « En 1985, Alpha Blondy passant à la télé a interprété Téré, je fus transportée par la mélodie et les paroles. J’ai demandé à Dieu de me permettre d’intégrer le groupe le Solar System. J’en ai parlé à ma sœur, qui me répondit : ”Alice tu ne pourras jamais être une choriste du grand Alpha Blondy car il est trop loin de toi, tu n’es qu’une petite choriste qui débute dans le métier”. Je lui dis ceci : ‘’Je crois en Dieu, et grâce à mes efforts, j’y parviendrai’’. A force de prier, persévérer, bosser, d’y croire, mon rêve s’est réalisé. Je fus une des choristes du grand Alpha Blondy», raconte-t-elle. Avant d’enchaîner sur ses reconnaissances en ces termes : «Merci à Djo Blonde (Alpha Blondy) d’avoir permis que mon rêve se réalise. Tu fus pour moi un merveilleux patron, toujours à l’écoute de son équipe. Merci à Georges Kouakou, il m’a trop fatiguée ce grand pianiste. Danielle Logou, Monique Koko, Jeanne Bikaba, paix à son âme, merci pour la collaboration, nous formions une équipe formidable. Mohamed Haïdara, grand manager, Hélène Lee, Set Kamassa, paix à son âme, Tonton Bouba et tous les autres membres du groupe, merci à vous. Toujours croire en soi et en ses rêves. Vouloir c’est pouvoir. Pour moi, Alpha Blondy reste une référence et un exemple. Merci le big boss, que Dieu t’accorde une longue vie et toutes ses grâces ».

Un passé glorieux, mais…

Si tout porte à croire qu’elle est dépassée par les événements et les réalités actuelles du show-biz, Alice Sofa peut, néanmoins, s’enorgueillir d’un passé glorieux dans l’histoire de la musique ivoirienne.

Piquée très jeune par le virus de la musique, la jeune Alice participe, en 1983, au concours ‘’Vacances Culture’’, où elle obtient le ‘’Prix de la meilleure chanteuse’’. Décidée à affûter ses cordes vocales, elle intègre en 1984 l’orchestre le ‘’Mewlessel’’ en qualité de choriste. En 1985, Alice est engagée comme choriste au sein du ‘’Solar Système’’ d’Alpha Blondy. Avec le groupe ‘’Roots’’ de Serge Kassy, elle participe à deux éditions de Podium en 1986 et 1987. En 1987, Kéké Kassiry l’enrôle dans son orchestre ‘’Panafrican system’’. Forte de ces différentes expériences, Alice Sofa démarre sa carrière solo en 1990 avec la sortie de son tout premier album, ‘’Béoucami’’. Suivront ‘’Et demain’’ en 1994, ‘’Yalé‘’ en 1998. C’est dans la ferveur de l’explosion de son titre ‘’Manou’’ qu’elle s’envole pour l’Europe.

En 2007, elle tentera un retour sur la scène musicale avec un maxi-single, ‘’Vlagada’’. Mais les fruits de l’œuvre vouée à la gloire de Dieu ne tiendront pas les promesses des fleurs de son passé de « grande chanteuse » comme la définissent des professionnels du milieu, dont Serge Kassy. Et depuis, c’est un lourd silence radio couplé à une remarquable absence radar. Du moins, jusqu’à ce post qui la remet au cœur de l’actualité.

Améday KWACEE

L’INTER

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment