12122017Headline:

Destitution de la miss Côte d’Ivoire- France 2014:La miss sort de son silence et dit tout

miss Samira Traboulsy

Destitution de la miss Côte d’Ivoire- France 2014: Samira Traboulsy dit tout –

SAMIRA TRABOULSY( Miss France Côte d’Ivoire 2014 et 1ère dauphine Miss CI 2014) : « Ivoiriens, ivoiriennes, frères et sœurs, parents et amis, si chers,

Relatif à ma soi disante destitution annoncée à grands fracas sur les réseaux sociaux le 3 Avril 2015, je voudrais m’excuser auprès de vous, pour le temps mis à faire cette déclaration. Je me devais d’être prudente dans mes propos mais je vous la devais aussi, au nom du droit à l’information de l’opinion publique et surtout que je porte une écharpe nationale et pas n’importe laquelle. Celle de la 1ère dauphine Miss Côte d’ivoire 2014. Je ne suis pas simplement Miss Côte d’ivoire France 2014. J’aurais pu balayer d’un revers de la main cet épisode ô combien malheureux, honteux, ridicule des faits et gestes de ce Comité Miss France – Côte d’ivoire car je ne suis plus au stade de la diaspora, je suis une ambassadrice de la beauté ivoirienne reconnue au niveau de la nation entière. J’ai gagné mes titres sur tous les podiums ou je suis montée. Je n’ai usurpé aucun titre. J’avais un rêve. Je l’ai réalisé envers et contre toutes les méchancetés et les agissements de ce comité et de ses membres avant et durant l’élection de Paris. J’ai respecté tous mes engagements. Ce comité a un problème avec moi. Mes parents me conseillent, m’encadrent. Quoi de plus naturel pour éviter les faux pas. Les plus grandes stars, les plus grands athlètes ont tous des conseillers. même les présidents en ont. Ils voulaient que je sois une fille de la rue à facile à manipuler et qui se plie à toutes leurs directives. Et le président lors d’une réunion nous l’a même fait remarqué : “ nous avons l’impression qu’il y a nous (le comité), vous (les parents) et Samira.”

Je suis une guerrière et je me battrai afin qu’à l’avenir toutes les filles qui se présentent à une élection digne de ce nom soit respectées et surtout qu‘elles mènent vraiment des actions de représentation qui honorent la Côte d’ivoire. Ce n’est ni un jeu, ni un simple concours de

beauté. Pour moi, c’est un engagement national.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment