12062016Headline:

Échec de la célébration de ses 30 ans de carrière/ David Tayorault: sort de sa reserve«Thierry Dépri est un menteur

david tayauro

David Tayorault est sorti de sa réserve, hier mardi 21 avril 2015, pour répondre à Thierry Dépri, Pdg de TD Production, structure organisatrice de ses 30 ans de carrière. Celui-ci avait, vendredi 17 avril dernier, annulé l’événement qui devait avoir lieu le 18 avril et accusé l’artiste d’amateurisme.

Hier, lors d’une conférence de presse à Cocody, l’ex-musicien-chanteur des Woya a tenu à tirer cette affaire au clair. Selon lui, il y a eu des failles dans l’organisation qui ne permettaient pas la célébration d’anniversaire à la date du 18 avril. La location du Palais de la culture n’a pas été faite et rien n’a été payé pour la sonorisation. Mais plus grave, selon lui, Thierry Dépri n’aurait pas honoré ses engagements vis-à-vis des artistes comme Jacob Desvarieux et tout le groupe Kassav, les Woya qui font partie de son histoire personnelle, et Lokua Kanza. «Thierry Dépri savait que depuis le 10 avril, le contrat avec Kassav est mort. Quand je l’ai rencontré, je lui ai dit: ”grand-frère, reportons le concert”. Il m’a répondu: ”ce ne sont pas les 30 ans de Kassav. Moi, je vais organiser le concert le 18 avril”. Dès lors pour moi, la décision était prise. Je ne voulais pas aller à l’abattoir. Le 15 avril, ils ont menti aux Ivoiriens en annonçant à partir de la télé que Kassav serait là pour le 18 avril», a-t-il expliqué avec des éléments visuels à l’appui.

David Tayorault tenait à la présence du groupe Kassav à son anniversaire. Il a d’ailleurs révélé que c’est lui qui a pris contact avec Jacob Desvarieux pour qu’il participe à sa fête. Ce que l’organisateur, Thierry Dépri, a accepté. Mais il s’est trouvé que les différentes parties concernées par l’organisation de l’événement, c’est-à-dire celle pilotée par TD production et celle dirigée par David Sosso, un ami de Jacob Desvarieux conseillé par ce dernier à l’organisateur, «se sont marché dessus dans la démarche vers le sponsor». De sorte que le sponsor, qui devrait payer pour la participation de Jacob Desvarieux et Kassav, n’a pas répondu favorablement. «Ça faisait désordre», a fait remarquer David Tayorault. «Je ne devais pas beaucoup chanter dans ce spectacle parce que c’est moi qu’on célèbre. Pour moi, il était important que ceux que j’ai faits, les artistes Couper-Décaler, Yodé et Siro que j’ai révélés, ceux qui font partie de mon histoire personnelle comme Kassav et les Woya soient là», a fait savoir David Tayorault. Selon lui, il n’avait pas d’autre choix que de reporter l’événement face à toutes ces absences. «Vaut mieux une fin effroyable qu’un effroi sans fin. Une histoire que j’ai mis 30 ans à construire, ce n’est pas en 24 H que je vais la détruire», a-t-il ajouté. «Je vais reorganiser l’équipe. Ce sera une équipe dynamique. J’ai toute l’année pour célébrer mon anniversaire», a-t-il promis.

Face aux menaces de l’organisateur qui entend le traduire en justice, David Tayorault attend les mains dans les poches. «Ils ont parlé de justice, il n’y a pas de problème. Je vais les accompagner et on verra qui va rester dedans», a-t-il averti. «Mon moral est beau fixe. Moi, je suis un guerrier. Il faut plus pour me faire tomber», a affirmé l’artiste avant de nier toute responsabilité de sa part dans cette affaire.

Litié BOAGNON

L’INTER

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment