12112016Headline:

Entre l’arrangeur Paterne Bayoro et Serge Beynaud : c’est fini

beynaud-paterne1

C’est la fin de la collaboration e. Le premier qui est l’arrangeur principal du studio ‘’Star factory group ‘’ du mannequin des arrangeurs, situé à la riviera- Attoban, a décidé de ne plus bosser avec Beynaud.

C’est le 10 avril dernier qu’il a pris la décision de partir, après deux ans de travail. «Je ne perçois pas de salaire mensuel, mais je suis rémunéré par séance de studio. Pour l’enregistrement d’un single, les artistes payent entre la somme de 200 et 250 000 FCFA», révèle-il. Donc, ce n’est pas un problème de salaire qui a occasionné ce départ. Plusieurs autres raisons sont évoquées par Paterne. «Franchement, je ne peux pas travailler avec quelqu’un qui ne me  considère pas. Souvent, je viens pour des séances de travail, et je constate que le studio est fermé. Et Beynaud ne cesse de me frustrer. Soit, il trouve que je ne connais pas la musique, alors que les singles ‘’Yaya dance’’ de Safarel Obiang, ‘’Ça c’est quoi ça encore ‘’, ‘’Biankouma’’ et ‘’Showdem shégué’’, d’Abou Nidal, ‘’Pain mouillé ‘’ d’Hilaire Premier, ‘’Kpoclé acte 2’’ de Rmano Zyonne …que j’ai arrangés cartonnent. Soit, il me traite de sorcier. J’ai compris qu’il ne veut pas mon évolution. Même pour empêcher la réussite de ma carrière musicale, j’ai été informé que c’est Serge Beynaud qui a donné la consigne de ne pas diffuser mon clip sur NTV2 et BBLACK. Pendant son récent concert, il m’a exclu de son staff. Alors que j’ai accompagné en concert plusieurs artistes couper-décaler». Pendant deux ans, Paterne a travaillé avec plus de 200 artistes et sur un single de Beynaud qui n’est pas encore publié.

Joint en Guinée Equatorial où il se trouve, pour une série de concerts, de Serge Beynaud n’a pas voulu se prononcer directement sur cette affaire. Mais, c’est son manager général Georges Andoh, présent là-bas aussi également le 2eme responsable du studio ‘’Star factory group’’, s’est exprimé à sa place. «Nous ne sommes pas informés du départ de Paterne Bayoro.  Si c’est le cas, il sait ce qui est bon pour lui. Ce qu’il estime comme des frustrations, ce sont des causeries amicales qui se font toujours au studio entre Yvan Kouamé, les artistes  de la structure Star Factory et lui. Si sa musique n’était pas bonne telle qu’il le dit, Serge Beynaud n’allait pas être en featuring avec lui sur son single et figuré dans le clip vidéo, qui est un produit de notre structure.  Que Paterne se ressaisisse et éviter les polémiques. Je préfère que Paterne travaille au lieu de chercher des boucs émissaires. Sinon, je pense qu’il a d’autres intentions inavouées. Parce que ce qu’il dit est très dangereux». Après son départ, Paterne Bayoro, cherche un nouveau point de chute. Et il dit être ouvert à d’éventuelles propositions de travail. C’est un ancien étudiant de l’INSAAC. Où il s’est formé au piano avant de commencer ses premiers arrangements au studio ‘’Big Street ‘’, au quartier Millionnaire à Yopougon. C’est dans le même studio que Serge Beynaud a débuté ses arrangements et la chanson. C’est là qu’ils feront connaissance et Paterne le rejoindra à l’ouverture du studio ‘’Star Factory group’’ à la riviera-Attoban.

Charly Légende

topvisages

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment