12032022Headline:

Festival “72h du Burkina Faso à Abidjan“: Une foire du textile burkinabè et ivoirien au démarrage de la 2e édition

« Métissage culturel pour le développement de l’industrie du textile africain ». Tel est le thème de la deuxième édition du Festival « 72h du Burkina Faso à Abidjan ». Le contenu de cet évènement a été dévoilé, par le président du Réseau des jeunes serviables de la diaspora Burkinabè en Côte d’Ivoire (Rjsb-Ci), Laziz Ben Sawadogo, qui en est le commissaire général. C’était le lundi 7 novembre 2022, lors d’une conférence de presse à Treichville (Abidjan).

« 72h du Burkina Faso à Abidjan » se tiendra cette année les 2, 3 et 4 décembre 2022 au Palais de la culture de Treichville. Pour Laziz Ben Sawadogo, la valorisation des textiles traditionnels passe nécessairement par l’entremêlement des cultures. Pour ainsi mettre en exergue cette vision, il offrira aux festivaliers, à l’ouverture, le 2 décembre 2022, une foire du textile traditionnel burkinabè et ivoirien.

Il s’agira de réunir sur un même site des tisserands et fabricants des plus beaux modèles du Kokododa, Faso-Danfani, du Kita, des pagnes Baoulé, Sénoufo, Bété, Gouro, Yacouba, etc. Outre les stands qu’ils visiteront pour découvrir ces tissus et surtout la gastronomie des deux pays, les participants auront droit à un défilé auquel prendront part 17 stylistes et créateurs de modes burkinabè et ivoiriens dont Pathé’O.

Au deuxième jour du festival, c’est-à-dire le 3 décembre, ce sera autour des concerts. Des artistes burkinabè tels que Dez Altino, Floby… ainsi que d’autres vedettes ivoiriennes feront vibrer les festivaliers.

L’évènement sera clôturé le 4 décembre à l’Hôtel Azalaï par un diner gala qui a pour objectif de recueillir des fonds pour non seulement la mise en œuvre d’actions sociales à l’endroit des déplacés internes. Mais aussi pour la réalisation de forages au profit de populations au Burkina Faso.

Cet évènement qui est parrainé par M. Sanogo Brahima, directeur général d’une entreprise de Btp au Faso, verra aussi la participation de personnalités ivoiriennes et burkinabè. L’innovation pour cette édition, c’est la désignation de la Côte d’Ivoire comme pays invité d’honneur et la remise de prix.

Pour la réussite de « cette belle fête de la diaspora », le commissaire général appelle à la mobilisation pour « inonder » le Palais de la culture de Treichville.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles