11202017Headline:

George Taï Benson : Voici “Ce qu’Alpha Blondy m’a fait”

benson1

L’ex-animateur vedette de la RTI, Georges Taï Benson, est de plain-pied dans les préparatifs de la Célébration de ses 50 ans de télévision qui aura lieu le 16 décembre 2015 à Abidjan. Cependant, les choses n’avancent pas véritablement comme il l’aurait souhaité. “Vraiment ça m’attriste», dit-il dans cette causerie.

  • Comment vont les préparatifs de vos 50 ans de télé ?

–  je dirais que ça va très mal ! les choses n’avancent pas comme je le souhaite. Alors que l’évènement est prévu le 16 décembre 2015.

  • Qu’est-ce qui coince ?

– En fait, je n’arrive pas à intéresser les partenaires potentiels, les mécènes et autres bonnes volontés qui peuvent me soutenir.

  • Avez-vous vraiment pris les contacts nécessaires ?

– C’est ce que je fais avec mon staff depuis plusieurs mois. Voici 98 courriers de demande de parrainage et de patronage (NDLR : il montre les courriers). Je n’ai reçu que 5 réponses positives jusque-là. Je suis vraiment déçu.

  • Comment expliquez-vous que le monument Georges Taï Benson n’arrive pas à avoir des soutiens pour organiser son jubilé ?

– Bèh … Je déduis qu’on m’a oublié. La mémoire humaine est ce qu’elle est. Malgré les 35 ans que j’ai passés à la télévision nationale à égayer les Ivoiriens. Donc vraiment, comme le dit l’artiste Debordo Leekunfa : «Les vieilles personnes comme  Benson, quittez» (il rit).

  • Avez-vous sollicité la RTI, votre maison que vous avez quittée en 1993-1994?

– Bien sûr ! La RTI me propose juste des spots promotionnels et des plateaux sur ses antennes à hauteur de 1 500 000 FCFA. Un peu comme si elle m’offre 30 000 FCFA par année de service passée à la télévision ivoirienne. Peut-on dire vraiment que mon évènement les intéresse ? Je ne crois pas.

Et quand je sais que la télé guinéenne (RTG) et la télé burkinabè (RTB) ont décidé de me fêter sur leurs antennes. Je peux dire que nul n’est vraiment prophète chez soi, comme dit l’adage.

  • Comment les artistes reagissent-ils ?

– Ah là, c’est la belle surprise. Tous ou presque m’ont appelé pour me dire qu’ils m’accompagneront. Et la cerise sur le gateau, c’est Alpha Blondy qui m’a rencontré et m’a fait don de 2 millions de FCFA pour me soutenir dans les préparatifs.

Et depuis, il m’appelle régulièrement pour s’enquérir de l’avancement de l’organisation. Ça me fait vraiment chaud au cœur.

  • Depuis votre retraite de la RTI, vous faites de la production privée. Etes-vous candidat à l’obtention d’une télé ?

– Non, pas du tout. Je suis plutôt producteur et vendeur de programmes.  Sinon, je n’ai pas un milliard de francs CFA de caution pour avoir une télévision.

  • Que devient votre hôtel au Plateau-Dokui ?

– Je l’ai perdu. Je ne l’ai plus. Parce que ceux à qui je l’ai confié l’ont mal géré et l’établissement a fait faillite.

  • Et votre complexe restaurant-hôtel à Ahoué sur la route d’Alépé ?

– (Il devient triste) Oh, il a été détruit pendant les évènements malheureux qu’on a connus. Il n’existe plus. Alors que j’ai pris toutes les économies de ma petite famille pour le réaliser. Ça me fait très mal. J’ai été vraiment meurtri après cette perte.

  • Où vivez-vous aujourd’hui ?

– J’habite dans une cour commune à Yopougon-Ficgayo, un quartier que j’aime beaucoup. Et je m’y sens très bien.

  • Certaines personnes se demandent parfois ce que vous avez pu faire de l’argent que le Président Houphouët a pu vous donner à l’époque ?

– (Il remue la tête) Les gens se trompent malheureusement. Jusqu’à ma retraite, je n’ai vécu qu’avec mon salaire qui n’a jamais atteint 400 000 FCFA à la RTI. Quand j’animais les concerts présidentiels à l’époque du Président Houphouët, c’était en tant qu’agent de la RTI, donc fonctionnaire. Je ne percevais aucun cachet. Mes responsables et des proches de feu Houphouët sont encore vivants, ils peuvent témoigner. On payait les artistes, pas moi. En revanche, j’ai reçu des cadeaux et une maison du Président Houphouët, dont j’avais épousé une parente. C’est tout.

Par Eric Cossa

topvisages

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment