10192018Headline:

Hommage des artistes à Ouattara: Le show que réserve Noel Dourey au chef de l’Etat, au Palais de la Culture ce dimanche …

Les artistes ivoiriens rendront, le dimanche 5 août 2018, un grand hommage au chef de l’Etat, Alassane Ouattara, pour ses actions en faveur du monde culturel. Pour la circonstance, Noel Dourey annonce plus de 5 000 artistes qui vont « inonder » le Palais de la Culture de Treichville où aura lieu cet événement. Il l’a fait savoir, le jeudi 2 août 2018, lors d’une conférence de presse, dans un restaurant aux Deux Plateaux.

L’artiste Noel Dourey a animé, le jeudi 2 août 2018, une conférence de presse dans un restaurant des Deux Plateaux pour parler de l’hommage que le monde culturel et artistique va rendre au président de la République, Alassane Ouattara, le dimanche 5 août 2018, au Palais de la Culture de Treichville. D’entrée de jeu, le conférencier a souligné que la Palais de la Culture sera inondé, le jour de la cérémonie. « Vous allez voir un Palais de la Culture inondé. Je dis inondé. Les danses traditionnelles vont rivaliser d’ardeur. Contrairement à ce qu’on a cru, on a pensé que le président de la République ne se contentait que des musiques de salon. Mais avec l’élection du Zaouli, danse traditionnelle au patrimoine de l’Unesco, on a compris que le président de la République était pour la culture en général. », a dit Noel Dourey.

Et le conférencier d’égrener quelques actions d’envergure du chef de l’Etat en faveur des artistes. « Les grands bénéficiaires, vous savez, c’est ceux qui font la musique moderne et la musique tradi-moderne. Ils ont des pensions. Que ce soit en Côte d’Ivoire et dans la diaspora, ils sont pris en charge médicalement, ils sont pris en charge chaque fois qu’ils ont des difficultés. Vous savez que le chef de l’Etat nous a soutenus dans notre quête de bien-être, c’est-à-dire les maisons au niveau des artistes. Nous sommes donc en train de rechercher un espace, un terrain, pour que chaque artiste ait un toit. Et ça, le président de la République marque des points importants. Vous savez que les lois sur notre profession ont été votées à l’Assemblée nationale. Aujourd’hui, juridiquement, nous sommes reconnus, nous avons un statut de l’artiste. Et notre plus grand souhait, c’est la copie privée qui est sur sa table. Ça génère beaucoup d’argent. Il faut que les artistes aient les moyens pour protéger leur métier, en luttant contre la piraterie, même si ce n’est pas leur rôle. La copie privée va leur donner des moyens. Et puis, il faut qu’ils aient un soutien par rapport à la création. Moi, je crois que les artistes ont compris aujourd’hui que ce qui est important, c’est d’être uni, d’être ensemble. Vous allez voir que le dimanche, c’est d’une seule voix qu’ils vont dire merci au président. Ce n’est pas faire de la politique, ce n’est pas se mentir à soi-même, mais c’est de dire ce qui est vrai. Et ce qui est vrai, ce sont les actes que le président de la République pose en faveur de la culture. C’est-à-dire, pour les artistes et les créateurs. », a dit Noel Dourey. Puis de remercier le chef de l’Etat en Bété : « Chez nous, on dit ‘’Ayo, Ayokakakaka…’’Et c’est ça que nous allons dire au président de la République. »

Pour ce faire, Noel Dourey a lancé un message fort à l’endroit des mélomanes et fans des artistes. Il a précisé que les meilleurs artistes de la place seront de la partie. « Vous ne pouvez pas avoir Molière, Safarel Obiang, Monique Seka, Yodé et Siro, Pat Sako, Aïcha Koné, Affou Kéita, Mawa Traoré, Luckson Padaud, Bailly Spinto et puis rester à la maison. C’est dans la joie, dans la ferveur que nous allons dire merci au président de la République », a-t-il déclaré.

Il a rassuré que le comité d’organisation a des équipes sur le terrain pour réussir la mobilisation. « Nous avons des équipes qui travaillent, elles sont à pied d’œuvre. Nous avons mobilisé 200 chefs de communauté parce que vous savez aussi que les chefs font partie de la tradition. Et la tradition, c’est la culture. A côté de cela, nous avons toutes les communautés qui s’impliquent parce que quand le chef de l’Etat fait ses tournées, il n’a jamais oublié les danses traditionnelles, il n’a jamais oublié les animateurs traditionnels. Ceux-là, c’est une occasion qu’ils ont pour dire merci au président de la République. »

Il en a profité pour remercier le ministre de la Culture, Maurice Bandaman. « C’est l’occasion que vous m’offrez pour dire un grand merci au ministre de la Culture Maurice Kouakou Bandaman. En tout cas, le ministre de la Culture et de la Francophonie est le plus beau cadeau que le président de la République pouvait offrir à la communauté artistique et culturelle. Il se bat…Les qualités qu’il a font qu’aujourd’hui nous pouvons dire qu’il a pu lever les obstacles liés à la signature de la loi portant création de la copie privée. Et ça, on va le lui faire savoir. »

Pour terminer, il a donné un aperçu du programme de la cérémonie d’hommage du dimanche. « A partir de 11h, les dés seront jetés et nous auront la cérémonie solennelle à partir de 14h. Il y aura un plateau d’artistes qui vont passer. Dans la cérémonie officielle, nous aurons les allocutions, nous aurons des témoignages et un film retraçant toutes les actions du président de la République en faveur la Culture. Des personnes se seront distinguées pour leur apport à la chose culturelle. Nous aurons par la suite des prestations artistiques. Il y a un côté solennel et un autre festif. », a conclu Noel Dourey.

Esther Lignon

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment