10202017Headline:

Joly Cœur : Elle dénonce le “mauvais cœur” et ingrat des hommes

 

Evelyne N’Guessan, alias Joly Cœur se donne entièrement en amour. Mais en retour, elle ne le reçoit pas de la part des hommes. C’est ce sentiment de méchanceté et d’ingratitude qu’elle retrace dans son premier single, ‘’Kalakala’’, arrangé au studio d’Elvis Segond.

La relation de Joly Cœur avec les hommes n’a jamais été reluisante. Elle se donne entièrement en amour. Elle ne sait pas faire semblant quand elle vit une histoire d’amour avec un homme. La jeune chanteuse fait toujours confiance à un homme qui la largue par la suite. Parce qu’il lui promet le bonheur, la joie et le mariage. Mais dans la relation, tout n’est qu’illusion. Le cœur en peine, Evelyne N’Guessan, alias Joly Cœur se réfugie dans la musique. Où elle fustige le mauvais comportement des hommes envers les femmes. Pour Joly Cœur, l’attitude pas trop correcte des hommes envers les femmes est appelée ‘’Kalakala’’. Elle s’est inspirée du film français de Fabrice Eboué, ‘’Le crocodile du Botswanga’’. Et qui est en même temps, le titre de son premier single qui annonce la sortie prochaine de son album d’une dizaine de titres. A travers cette chanson, Joly Cœur s’adresse à tous les hommes qui ne respectent pas les femmes. Ils n’ont que de belles paroles quand ils les draguent. Après, les hommes leur montrent leur vrai visage. Ils font semblant d’aimer quand ils sont avec une femme. C’est un homme ‘’Kalakala’’. ‘’C’est en regardant ce film que j’ai trouvé le titre de mon single. Dans ce film, le Président insulte l’un de ses collaborateurs en lui disant : ‘’tu as les oreilles de Kala’’. J’ai aimé et je l’ai adopté pour écrire ma chanson que j’ai juste baptisée le ‘’Kalakala’’ ’’, dit-elle.

Joly Cœur veut également partager son expérience d’une dizaine d’années passées en compagnie d’un homme et pour qui elle s’est séparée. En temps, elle véhicule aussi son message à toutes les femmes qui endurent des situations difficiles dans leur foyer. ‘’C’est un conseil que je donne à mes sœurs en leur disant de ne pas trop en vouloir aux hommes.  En même temps, je demande aux hommes de penser à leur femme, de l’écouter, de la cajoler’’, souligne-t-elle. C’est pour cela que son nom d’artiste Joly Cœur lui a été donné par la chanteuse Couper-décaler Vitale. Cette dernière qu’elle connaît depuis de nombreuses années à Abobo-Baoulé, un village-quartier de la commune d’Abobo.

Les deux jeunes femmes sont restées toujours en contact. Cette amitié les a conduites également à fréquenter le même milieu. D’ailleurs, c’est Vitale qui l’amène au studio d’Elvis Segond à Marcory pour enregistrer son single ‘’Kalakala’’ en featuring avec DJ 45.

Cette chanson est soutenue par un concept que l’artiste a baptisé ‘’Le Kalaboulance’’. Avec comme soutien musical, le Couper-décaler. Le titre est chanté en français avec quelques mots en Baoulé et Malinké. Mais Joly Cœur commence la musique par le Hip-Hop depuis le lycée à Adjamé. Où elle faisait partie d’un groupe de jeunes rappeurs qu’on appelait Israël Family. Dans ce mouvement Hip-Hop, elle fait la connaissance de Kajeem, Sister Val et bien d’autres rappeurs déjà bien connus à cette période. parallèlement à la musique, Joly Cœur travaille dans une société d’installation de climatiseurs, de construction, d’électricité du côté de la Riviera 2. En plus de cela, elle fait du cinéma où elle a joué dans des films comme ‘’La plaie’’ et ‘’Scandale à la mairie’’. Et fait également partie d’une troupe théâtrale dénommée Les Kpakpato d’Abidjan aux côtés de Jimmy Danger et Guéhi Vêh.

Patrick Bouyé

topvisage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment