10222017Headline:

Kprass,Le manager de Debordo décédé/ son père fait des révélations -Mon fils a fini sa licence en Maths-Physiques

pere de krass

Mon fils a fini sa licence en Maths-Physiques

M. Guy Marie-Pierre est le père de Guy Serge Roland alias Kprass. Rentré immédiatement sur Abidjan suite à l’annonce du décès de son fils, le géniteur du manager de Debordo Leekunfa a accepté de s’ouvrir à votre site (Abidjanshow). C’est un père peiné et affligé par la douleur de la perte de son fils que nous avons rencontré.

Salut Papa. Nous sommes peinés par la triste nouvelle. Celle du décès de Guy Serge Roland plus connu sous le pseudonyme de Kprass. Et sommes venus vous dire Yako.

Merci mes enfants. Merci de venir nous soutenir dans cette pénible épreuve. La mort de Guy Serge Roland est une grande perte pour moi et ma famille. Et j’ai du mal à trouver les mots pour exprimer la douleur et la souffrance que je ressens.

Comment avez-vous appris la nouvelle du décès de votre fils ?

Le dimanche 5 juin 2016, à 5 heures du matin, un neveu m’a dit ‘ ‘ Oncle il y a quelque chose qui ne va pas dans la famille ‘ ‘. Par la suite un autre membre de ma famille est venu taper à ma porte, me disant de me rendre sur Abidjan. Comme ce dernier avait une moto, alors je lui ai demandé de me conduire à Gagnoa afin que je me rende sur Abidjan. Car je réside au village. Plus précisément à Gregohizongo depuis le décès de mon grand frère. Il est situé après Kpapekou dans la région de Gagnoa

‘ ‘ Il était mon digne remplaçant dans la famille. C’est lui qui faisait tout… ‘ ‘

A quelle heure vous êtes arrivé sur Abidjan ?

Je suis arrivé sur la capitale à 9 heures du matin, et c’est là que j’ai appris la triste nouvelle. Mais avec diverses versions de faits. Certains disaient que l’accident avait été mortel et pour d’autres, il n’était pas du tout mortel.

Face à ces diverses versions des faits, qu’avez-vous décidé pour connaître la vraie version des faits?

Nous avons immédiatement commencé les recherches dans les différentes morgues d’Abidjan. Des recherches qui nous ont conduit à la morgue située sur la route de Dabou. C’est dans ce lieu que nous avons appris qu’il existe une morgue dans la ville de Toumodi. Après les vérifications suites aux coups de fils des agents de cette morgue, nous avons eu la confirmation du fait que mon fils était décédé et que son corps se trouvait à Toumodi.

Avez-vous déjà décidé quelque chose quant au transfert ou pas du corps sur Abidjan ?

A ce sujet, il faut dire que seul je ne peux prendre des décisions.  Alors, nous devons nous réunir très bientôt afin de décider. Car certains membres de la famille et même les amis de Roland désirent que le corps vienne sur Abidjan. Afin que de lui rendre un dernier hommage, avant son ultime voyage pour son village. Et d’autres veulent que le corps reste à Toumodi et qu’il soit par la suite conduit au village pour l’enterrement. La réunion familiale nous situera.

A quand remonte votre dernière communication avec votre fils ?

Notre dernière communication téléphonique s’est tenue le samedi 4 juin dernier. Il m’a eu au téléphone, car il devait me donner un peu d’argent et m’a confié ‘ ‘ Papa, je pars pour Bouaké, à mon retour je vais te faire parvenir de l’argent ‘ ‘.

Comment était-il au téléphone ce jour ?

Il était comme d’habitude. Heureux de parler et entendre la voix de son père. Vous savez, mon fils parle peu et est très respectueux. Il dégage toujours de la joie et de la bonne humeur pour ceux qui sont proches de lui ou qui communiquent avec lui.

Comment s’est fait sa rencontre avec la musique ?

Après un bon parcours primaire, secondaire et l’obtention du baccalauréat, il s’est inscrit à l’université de Cocody dans la filière Mathématiques et Physiques. Il était en Licence, lorsque qu’il y a eu l’avènement de ce que nous avons tous appelé « les années machettes » sur le campus. Il a commencé à se faire rare sur le campus, car il a failli être tué à cette époque. Par la suite il s’est mis à la musique avec son frère et ami Sery Digbeu Patrick (Debordo Leekunfa). Ils se connaissent depuis l’enfance et ont grandi ensemble, au quartier Yopougon Toit Rouge.

Pouvez-vous nous dire en quelques mots qui était Serge Roland (Kprass)?

‘ ‘ Tout Petit ‘ ‘ (C’est comme cela que nous l’appelons en famille) était le 4ème enfant d’une grande famille et le deuxième grand garçon. Suite à un décès, il est devenu le troisième. Son amour pour le travail bien fait et sa disponibilité ont fait de lui une personne très appréciée et respectée, aussi bien au sein de sa famille biologique qu’artistique. Il était mon digne remplaçant dans la famille. C’est lui qui faisait tout. Lorsque sa sœur est décédée en 2014 au Maroc, c’est Guy Serge Roland qui a tout fait. Il s’est occupé du transfert du corps à l’enterrement. Vraiment j’ai mal car je perds celui qui constituait le pilier de la famille.

 

Stéphane KOKOA

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment