06212018Headline:

La dédicace de livre-anniversaire/Bédié célébré à Daoukro

Sous le parrainage de l’élu municipal de Marcory, Georges Yves Monney, le journaliste-écrivain Georges Amani a initié, le lundi 7 mai 2018, à Daoukro, la caravane de dédicace du livre « Henri Konan Bédié le Phénix » dont il est l’auteur. Ce fut l’occasion pour les organisateurs et les nombreux participants d’honorer l’ancien chef d’Etat.

Caravane symbolique et populaire pour célébrer l’anniversaire du président Henri Konan Bédié, cette cérémonie a servi de prétexte à Georges Amani, Commissaire général de la Caravane de dédicace du livre « Henri Konan Bédié le Phénix », pour dire tout le bien qu’il pense du « héros » de son livre. «Oui, joyeux anniversaire monsieur le président, en ce jour béni du 5 mai 2018. Une bougie de plus, la 84ème des printemps qui ont fleuri votre vie. Une vie consacrée à servir vos semblables dans le vrai sens du don de soi », a rappelé Georges Amani.

Avant de revenir sur le passé de l’ancien chef d’Etat. A ce propos, il a fait référence au travail de Fréderic Grah Mel, l’un des biographes de ce dernier, qui a rapporté dans un ouvrage consacré à Henri Konan Bédié le témoignage d’un coreligionnaire de celui-ci à l’Ecole normale de Dabou, le nommé Mory Doumbia qui l’a décrit comme suit : « Contester l’ordre établi, le premier du groupe, guider les autres, parler en leur nom ».

Pour Georges Amani, un tel personnage doit être célébré et magnifié par ses compatriotes partout où ils en ressentent le besoin.

Pour l’auteur, le président Bédié ne peut envisager de s’accorder un « droit à la retraite ». Aussi en tant qu’homme de tempérance, de paix et de consensus, est-il la personne indiquée pour ramener la concorde entre les Ivoiriens. D’autant que, selon lui, la réconciliation demeure la matière première indispensable à la Côte d’Ivoire. Sans réconciliation, a-t-il poursuivi, il n’y a pas de paix et sans paix, pas de développement.

Devant un public nombreux et de qualité de la salle des fêtes de l’hôtel de la Paix de Daoukro, Georges Amani Kra a salué le projet de parti unifié qui vise à rassembler les « héritiers » du père de la Nation, avant de plaider en faveur de l’indispensable besoin d’unification du « peuple » comme préalable de fond.

Georges Amani a ainsi exprimé son adhésion à la vision politique de recherche de la paix de Henri Konan Bédié symbolisée par l’appel de Daoukro, qu’il considère comme un cri du cœur de cet homme épris de paix.

L’un des temps forts de ce bel hommage a été la projection d’un film (micro-trottoir) sur le président du Pdci et la coupure d’un magnifique gâteau offert par le parrain de cette réjouissance, Georges Yves Monney, en l’honneur du fils le plus illustre de Daoukro.

Source : Service communication

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment