01192017Headline:

la luxueuse voiture personnelle de marque de la chanteuse Oumou Sangaré saisie /Les faits

OUMOU-SANGARÉ

La diva de la musique malienne et africaine, Oumou Sangaré, traverse ces derniers temps de dures épreuves. Un procès l’oppose à certains de ses anciens employés qui ont été licenciés du service de l’hôtel « Wassoulou », un établissement appartenant à la chanteuse. Le procès a même conduit à la saisie de la voiture personnelle d’Oumou Sangaré, une luxueuse voiture de marque américaine »Escalade ».

Les faits et la procédure

Courant septembre 2014, Oumou Sangaré met fin au contrat de travail qui la lie à une dizaine d’employés pour des motifs économiques. 7 des travailleurs licenciés décident de porter l’affaire en justice. Devant le tribunal de travail de Bamako, les travailleurs ont gain de cause; l’avocat d’Oumou fait appel de cette décision. A la Cour d’Appel, Oumou Sangaré mord à nouveau le tapis: elle est condamnée à payer plus de 14 millions de droits et de dommages et intérêts à ses ex-travailleurs. Muni des grosses de justice, ces derniers font saisir, par l’intermédiaire d’un huissier, les différents comptes bancaires d’Oumou Sangaré. Ils seront déçus puisque seules deux banques reconnaissent détenir pour le compte de la diva un peu d’argent : l’une des banques déclare 600. 0000 FCFA et l’autre 800.000 FCFA. Voyant que ces montants ne pouvaient pas solder leur dû,les créanciers font saisir le véhicule personnel de la chanteuse, une voiture 4X4 de marque « Escalade » dans la quelle la dame est régulièrement aperçue quand elle circule dans les rues de Bamako.

Oumou Sangaré introduit à son tour une procédure en main-levée de saisie devant le tribunal de la commune 6. Le dossier passe, le mardi 24 mai, devant le juge des référés de la commune 6 qui, après les débats, met le dossier en délibéré; la décision sera rendue le 31 mai 2016. Selon une source proche du dossier, les arguments d’Oumou Sangaré seraient que les biens saisis sont au nom de son fils Chérif Haïdara. Mais pourquoi une cantatrice de son envergure accepte-t-elle de se laisser trimballer en justice pour 14 malheureux millions de nos francs alors qu’elle vient de construire, à Missabougou, une superbe mosquée (photo) et que sa fortune est réputée considérable ?

Abdoulaye Koné

proces-verbal

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment