07252017Headline:

“L’Afrique et la bêtise: Le cas Papa Wemba, entre incompétence et refus d’assumer ses responsabilités”

Papa Wemba assafo

LU POUR VOUS

L’Afrique et la bêtise: Le cas Papa Wemba, entre incompétence et refus d’assumer ses responsabilités

“Et Parce que dans nos pays, on apprend jamais de nos conneries, qu’on essaie toujours de tout foutre sur le dos d’un sorcier ou d’un Dieu, que nos faillites ne sont jamais assumées et nos chutes ne nous servent pas à réfléchir à comment faire en sorte de ne pas reproduire le cycle de malheur; rien ne changera. La perte de Wembadio ne servira même pas à nous rendre moins cons!”

J’ai vu passer des trucs ahurissants… le grand rumbeur et sapeur aurait été victime d’un micro empoisonné ou, mieux, d’une attaque mystique de la part des ivoiriens…
Pas un instant je n’ai été surpris par ces buzz typiquement africain du Centre et de l’Ouest. Oui, quand je dis “Afrique”, je pense à ces deux zones là où le refus absolu d’assumer ses responsabilités, de prendre son destin en main en se regardant dans le miroir de ses manquements, est la chose la mieux partagée parmi les gens.

Revenons donc à cette perte énorme qu’est la disparition du Kuru Yaka.
De notoriété publique, cet homme de 67 ans souffrait d’insuffisance cardiaque, avec des alertes sérieuses à plusieurs reprises (et déjà des rumeurs de décès il y a deux ans). Son manager organise une grosse tournée à Abijan où il enchaine, sur trois jours: concerts, interviews radio, télé, rencontres avec les fans etc… Il se retrouve sur scène, dansant et virevoltant, comme à son habitude, à 4 ou 5h du matin… et, ce qui devait arriver, il fait un gros malaise cardiaque…
Pourquoi n’attaque-t-on pas en justice le manager ou celui qui a monté ce programme de fous pour se faire du pognon sur son dos ??

Autre chose… Le FEMUA devrait être attaqué pour non assistance à personne en danger ou homicide par négligence tellement les conditions d’organisation sont une honte!
Nous avons tous vu les images… un homme qui s’effondre sur la scène et toute une foultitude de personnes, qui sortent de je ne sais où, viennent l’entourer, l’étouffer. Il y a même une femme qui fait l’éventail !!!
Un type affublé d’une camisole (de force) siglé de la croix rouge se ramène, nonchalamment, et on a l’impression qu’il ne sait pas ce qu’il fait là. A-t-il ne fusse qu’un minimum de formation de secouriste ? Non, évidemment, parce que ces cons là DÉPLACENT LE CORPS!!
Sérieux ?? Le B.A BA du secourisme… on ne déplace pas le corps ! On le met sur le côté et on attend les secours. Au pire, on tente un massage cardiaque, si on a appris à le faire ! Et surtout, on déplace le malade SUR UN BRANCARD !
Et, question… un concert d’une telle taille… ils étaient où les défibrillateurs ? Vous savez, ces trucs qui coûtent entre 300 et 5000 euros, et qui servent à sauver des vies… LE FEMUA nétait pas capable d’en mettre un à disposition des secouristes ? Mieux, en existe-t-il en Côte D’Ivoire ??

Oui, c’est là la plus grande honte africaine derrière cette mort débile: le symbole de notre sous-développement. Mais pas seulement sous-développement matériel, mais surtout une incompétence mentale chronique, un bordel non assumé permanent qui existe dans nos pays d’Afrique. Parce que, ne vous y trompez pas, Papa Wemba aurait été à Kinshasa, à Yaoundé ou à Cotonou, dans les mêmes conditions physiques, serait mort tout pareil.

Et Parce que dans nos pays, on apprend jamais de nos conneries, qu’on essaie toujours de tout foutre sur le dos d’un sorcier ou d’un Dieu, que nos faillites ne sont jamais assumées et nos chutes ne nous servent pas à réfléchir à comment faire en sorte de ne pas reproduire le cycle de malheur; rien ne changera. La perte de Wembadio ne servira même pas à nous rendre moins cons!

Guillaine Y. Yapi

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment