08192017Headline:

Le Bureau Ivoirien du Droit d’Auteur, Burida offre une retraite dorée aux artistes/ce qu’il fera

Le Bureau Ivoirien du Droit d’Auteur (BURIDA) a organisé, en collaboration avec son partenaire technique BELIFE INSURANCE, une rencontre d’informations de ses sociétaires sur la gestion de leur retraite, vendredi 7 avril 2017 à 9 heures, au Centre de Publication Evangélique de Cocody.

Pour rappel, sur recommandation de la Confédération Internationale des Sociétés d’Auteurs et Compositeurs (CISAC) et conformément aux dispositions ses statuts et de son règlement général, le Bureau Ivoirien du Droit d’Auteur (BURIDA) a été mis en place, en 1994, un régime d’allocation vieillesse au profit des membres du BURIDA. Cette allocation vieillesse avait pour objectif de résoudre durablement la question de la prise en charge des artistes une fois que ceux-ci ont atteint un âge qui ne leur permet plus d’être productif ; alors surtout qu’il n’existe aucun régime de retraite en Côte d’Ivoire pour les artistes en général et les membres du BURIDA en particulier du fait de leur qualité de travailleurs indépendants.

Ce système, géré en interne par le BURIDA, a permis de servir trimestriellement, et depuis 1998, des pensions de retraite dont les montants varient de 33.000 FCFA à 550.000 FCFA à plus de 50 sociétaires ayant atteint l’âge de 55 ans. Depuis le démarrage effectif du paiement des pensions sous ce régime en 1998, c’est plus de 200 millions de francs qui ont été ainsi reversés aux artistes retraités par le BURIDA. Un effectif de 28 sociétaires retraités demeure sous le régime de cette allocation vieillesse qui présente, cependant, de nombreuses faiblesses.

Aussi, soucieux de remédier à aux nombreuses faiblesses du système d’allocation vieillesse, les organes de la restructuration et de la réforme du BURIDA ont conduit une réforme, qui a abouti à la mise en place d’un nouveau système dit « Fonds Retraite BURIDA » en 2015.

La convention instituant un FONDS RETRAITE BURIDA au bénéfice des membres du BURIDA a été signée le 06 mai 2015 entre le BURIDA et un professionnel en assurance Vie la Compagnie d’Assurance BELIFE INSURANCE. La spécificité de cette convention se trouve dans le fait qu’elle est souscrite par le BURIDA (Souscripteur) au bénéfice de ses sociétaires (Adhérents), lesquels doivent obligatoirement y adhérer. Ce système se caractérise par l’externalisation de la gestion de la retraite, l’avancement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans et mais surtout par la possibilité pour les adhérents d’effectuer par eux-mêmes des versements sur leur compte, en complément de ceux effectués par le BURIDA auprès de l’assureur. Les ressources du Fonds Retraite BURIDA sont  alimentées par un prélèvement de 10% sur les répartitions individuelles au titre des droits d’exécution publique.

A ce jour, sur les prélèvements effectués sur les droits des sociétaires actifs à partir de 1994 et ce jusqu’au 31 décembre 2015, 353 sociétaires ont atteint le minimum de 60.000 FCFA requis pour finaliser leur adhésion au Fonds et activer leur compte auprès de l’assureur, pour un montant cumulé de 77.805.307 FCFA. 4.497 autres sociétaires ayant déjà cotisé au Fonds de Retraite pour un montant total d’environ 73 millions de francs adhéreront audit Fonds dès que leur montant aura atteint les 60.000 FCFA requis.

 

Contact de la Cellule Communication

57 10 05 10 / 02 97 93 92

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment