05242017Headline:

Le chanteur Don Mike le Gourou : Il fait maintenant “Devant Derrière”

don-mike1

Après 5 ans d’absence sur le marché discographique, Don Mike Le Gourou revient dans quelques semaines. Avec  un maxi-single couper-décaler au titre dérangeant : le Devant Derrière. Et un nouveau concept du même nom, qui promet des étincelles sur scène.

On le croyait fini. A court d’idées. Sa source d’inspiration tarie. Que non ! Don Mike le Gourou, le concepteur des concepteurs  ressort de sa tanière.Après un quinquennat d’absence. Avec une nouvelle œuvre couper-décaler de quatre titres, baptisée Le Devant Derrière. Accompagnée d’un nouveau concept éponyme et de nouveaux pas de danse qui annoncent les couleurs.

“Chez nous à l’ouest, le grand masque ne sort pas souvent. Ses apparitions sont très espacées. C’est mon cas. Je prends le temps de mûrir mes concepts. Le tout nouveau est prêt et s’appelle Le Devant Derrière “,  dit-il.

Un titre très intrigant, quelque peu équivoque, qui mérite des explications.

“ Il n’y a rien de dérangeant dans mon concept, mon message et ma danse, rassure  d’emblée Don Mike. Je magnifie plutôt les femmes africaines. Les uns ont chanté les lolos. Les autres ont chanté les bobaraba. Moi, je chante les deux maintenant. Car, une belle femme africaine, c’est  celle qui a à la fois le devant et le derrière très en forme “.

Dans la pratique, le Devant Derrière se danse en roulant d’abord les reins, ensuite on pose les deux mains sur la poitrine, puis enfin sur le postérieur. Et quand c’est exécuté par l’artiste et ses quatre danseuses très en pim sur scène, c’est un vrai régal. Idem pour le clip qui est en cours de réalisation avec une cinquantaine de jeunes filles, les unes plus en pim que les autres. Sur le titre d’appel Le Devant Derrière et son remix. Sans oublier les reprises de Affaire de vêtement  et Kamiki, qui figuraient déjà sur son album Changement de comportement, sorti en 2010.

Don Mike le Gourou et son arrangeur Evariste Yacé ont fait la part belle à un couper-décaler fluide. Comme cela se faisait au démarrage du mouvement au début des années 2000. Avec Douk Saga, DJ Jacob et bien d’autres précurseurs du couper-décaler. Quand il n’y avait pas encore trop de bruits  dans la musique.

Pour préparer son retour sur la scène, le créateur de concepts a arrêté de travailler dans la nuit depuis le 5 janvier dernier. Alors qu’il exerçait au Ice Discothèque aux Deux-Plateaux. Ce qui lui fait 28 ans de gérance et de management de boîtes de nuit. Pendant lesquels il a connu beaucoup de déceptions, mais aussi des satisfactions.

“Mon plus mauvais souvenir, c’est l’ardoise de 16 Millions que les mauvais payeurs m’ont laissée entre 1997 et 2003, pendant que je gérais au Plateau la Pandora que nous avons rebaptisée après Blue Note, puis Boulevard des Stars. Ça m’a tellement fait mal que j’ai gardé le bordereau de crédits jusqu’à ce jour. Ces personnes pourtant respectables ne sont jamais revenues régler leurs factures. Mais la nuit m’a apporté aussi beaucoup de relations. J’ai rencontré de grands artistes et de nombreuses personnalités de la politique et des affaires. J’ai eu énormément d’argent et j’ai acheté une villa à Angré 8ème tranche en 1999. Je me suis marié également et j’ai quatre beaux enfants avec ma femme“, raconte-t-il.

Le créateur de la prodada, la comporta, la prudencia, le cacher regarder et la danse du Kangourou a bien vécu sa vie la nuit. Et part tranquille.

Dorénavant, place à la musique et à son nouveau concept ‘’Le Devant Derrière’’. Tous en piste à partir du 20 juillet, date de sortie du nouveau son. Ce sera show Devant  Derrière.

Par Eric Cossa

topvisages

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment