05262017Headline:

Le Clash s’assentue/Accusée d’avoir détourné les 350 millions du président Kabila : Delta fait convoquer Amoin à la Brigade de Recherches

amoin,akissi

Accusée par Amoin d’avoir gardé par dévers elle les 350 millions F Cfa alors remis aux comédiens de « Ma Famille » par le président de la RD Congo, Joseph Kabila, Akissi Delta vient de faire convoquer la comédienne à la Brigade de Recherches.

L’affaire date de début mai 2015. Akissi Delta dans une interview accordée à Star Magazine, traitait la comédienne Amoin de « torpilleuse » et de « faire honte aux baoulé » suite à une sortie de celle-ci l’accusant de maltraiter ses comédiens. Une semaine plus tard, Amoin répondait à Delta.

Amoin accusait à son tour Delta de « méchante et gourmande » qui n’a d’yeux que pour ses propres intérêts. « Dites à Delta que je ne suis pas venue sur cette terre pour accompagner les autres. Moi aussi, je veux bien qu’on m’accompagne », faisait-elle savoir à Delta. Avant de l’accuser d’avoir gardé par dévers elle les millions du président de la RD Congo, Joseph Kabila.

Plus d’un an après ces offensives entre les deux comédiennes, cette affaire vient de prendre une nouvelle tournure. Akissi Delta voulant bien que la comédienne Amoin s’explique davantage avec preuves à l’appui sur les accusations portées à son endroit. De source introduite, apprend-on, Amoin a été cuisinée de longues minutes à la Brigade de Recherches. Allo Police qui en a fait échos de cette affaire informe que le 23 août 2016, Amoin s’est rendue à la Brigade de Recherches pour répondre de sa convocation. Une autre audience, à en croire le magazine a été fixée à une date ultérieure.

Contactée ce lundi, Amoin a reconnu avoir été auditionnée, suite à une convocation de Delta, à la Brigade de Recherches, non sans nous promettre de nous rappeler plus tard pour d’autres détails sur l’affaire. « Effectivement, j’ai été auditionnée à la Brigade de Recherches. Je vous recontacte plus tard pour vous donner de plus amples détails sur l’affaire », nous a-t-elle traduit.

 

« Une journaliste Congolaise venue à notre hôtel nous apprend que notre cachet était de 350 millions et que cela a même créée des frictions au sein des artistes Congolais. Nous étions, nous les ”comédiens de la cour commune” stupéfaits d’apprendre cela. Pour réclamer le reste de notre cachet, nous avons choisi Dosso comme porte-parole dès notre retour à Abidjan. Au départ, Delta ne reconnaissait pas avoir encaissé les 350 millions. Mais, au fil de nos échanges, elle a fini par le reconnaître. Nous avons donc exigé 100 millions ce qui revenait à 20 millions chacun. Elle nous a demandé de revoir à la baisse cette somme et nous avons demandé 10 millions chacun, somme que Delta a trouvé raisonnable », nous avait confié Amoin lors d’une interview en mai 2015.

Du côté d’Akissi Delta, jointe par téléphone par nos confrères d’Allo Police, elle préfère laisser le soin à Amoin d’épiloguer sur l’affaire car précise-t-elle, il revient à elle de dire toute la vérité.

 

Philip KLA

 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment