10162021Headline:

Le Femua continue à “enjailler” Abidjan

Anoumabo est le cœur des musiques d’Afrique et d’Europe qui communient à l’occasion de cette 13ème édition dédiée à la construction d’une alliance entre l’Europe et l’Afrique par la culture.
Pays d’honneur invité cette année, le Sénégal a envoyé une riche délégation d’artistes de laquelle se détache Pape Diouf, fervent admirateur de Youssou Ndour et qui postule au titre de nouveau roi du Mbalax.
Le leader de la génération consciente était la tête d’affiche de cette seconde soirée sur la grande scène de l’Institut de la jeunesse et des sports installée comme au Stade de France derrière la ligne de but du terrain de football.
Vêtu en tenue de Baye Fall, Pape Diouf a fait résonner les rythmes endiablés de son mbalax dans tout Anoumabo.
Et le nombreux public, au stade ou devant son téléviseur, a pu apprécier une version sénégalaise du tube planétaire « Premier Gaou » qui a fait vibrer de joie les festivaliers.
RFI

Comments

comments

What Next?

Recent Articles