08202018Headline:

Le grand oral du prix Castel s’est tenu à l’hôtel Azalaï Marcory; Six candidats ont vu leur projet retenus pour la seconde phase de ce concours.

Le grand oral du prix Castel s’est tenu le 25 juillet 2018 à l’hôtel Azalaï, Marcory. Six candidats ont vu leur projet retenus pour la seconde phase de ce concours.

Sur les 140 candidatures enregistrées lors de la première édition du concours Pierre Castel, six d’entre elles ont pu retenir l’attention du jury, constitué de personnalité du monde de l’entreprenariat ivoirien. Oulai Daniel, Kouyaté Elmine, Kouassi Kouadio Eliel, N’zi koffi, Troh Aimé, koné Gninlnagnon ont pris part au grand oral du prix castel, deuxième étape dudit prix. Des projets innovant ont été présentés ce jour. Ce sont entre autres le vin de papaye, du dêguê et yaourt au chocolat, le concentré de piment, etc.

Ce Grand Oral du prix Castel, s’inscrit dans l’engagement de Solibra à participer au développement social, culturel et économique de la Côte d’Ivoire en intervenant dans plusieurs domaines dont l’entrepreneuriat. « Solibra en soutenant ce prix montre sa volonté et sa disponibilité d’accompagner les jeunes agripreneurs, en particulier les étudiants qui valorisent l’agriculture, l’agroalimentaire et l’agroindustrie et d’assurer de sa disponibilité à accompagner les porteurs de projet mis en relation avec Solibra », a soutenu Pierre Gaetan Directeur général du fond de dotation Pierre Castel.

Pour sa part Francis Batista Directeur général de Solibra, a rappelé que la Côte d’Ivoire a été choisie pour ce concours, parce qu’elle dispose d’un incroyable potentiel dans le domaine de l’agriculture et de l’agroalimentaire. A l’issue de cette journée les candidats seront tenus au vote du public qui compte pour 30 %. Deux agripreneurs seront finalement retenus à l’issue de cette seconde étape du concours. Ces derniers, participeront à la finale de ce prix prévue à Bordeau en France.

Stanislas Zézé, Chef d’entreprise et membre du jury à ce concours, a salué l’initiative de ce prix qui met en lumière ce secteur encore méconnu du grand public. « Nous nous sommes rendu compte à travers les présentations des jeunes, qu’il est possible d’innover dans ce secteur. Ainsi, nous nous engageons à coacher deux agripreneurs pour les emmener à un certain niveau dans ce domaine », a-t-il indiqué. « Solibra est à féliciter pour le fait qu’il contribue au développement social de ces jeunes entrepreneurs », a-t-il ajouté.

Mariam Dao Gabala, chef d’entreprise, également membre du jury a indiqué que ces jeunes talents, ont montré que l’agriculture, ce n’est pas seulement cultiver mais aussi innover. « C’est formidable de voir de jeunes diplômés réussir à trouver des solutions aux besoins qui les entourent. Tous les projets qu’on a eu ont, un impacte social » a-t-elle poursuivi. Sans toutefois manquer de souligné le faible taux de participation de la gente féminine à ce concours. Elle s’est, à cet effet, proposer de coacher Kouyaté Elmine, seule candidate retenue pour la suite de ce concours.

Rappelons que le Prix Pierre Castel 2018 consiste en effet à attribuer chaque année sous forme de dotation en Afrique et en France une somme de 15.000 Euros, soit environ 10 millions de francs CFA à des jeunes entrepreneurs et porteurs de projets dans le domaine de l’agriculture et de l’agroindustrie.

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment