11142018Headline:

Le lancement de la première édition du Festival Félix Houphouët Boigney initié par Khalil Hesné à Abidjan.

Le lancement de la première édition du Festival Félix Houphouët Boigney initié par Khalil Hesné, PCA du groupe HES s’est fait le vendredi 07 Septembre 2017 au sein du campus de l’ISTC de Cocody.

Hommage et Reconnaissance au Père fondateur de la nation Ivoirienne étaient au menu lors de cette journée. En effet, l’objectif de ce festival était de rappeler à la jeune génération ivoirienne quelle était la vision de Félix Houphouët Boigny pour son peuple et pour son pays. « Chacun de nous a vécu de près ou de loin une histoire avec Félix HOUPHOEUT-BOIGNY, le premier Président de la République de Côte d’Ivoire. Plus qu’un président, il était un père pour tous » a déclaré Khalil Hesné devant les nombreux invités présents ce jour. La jeunesse étant l’avenir de demain, l’initiateur de ce festival en Collaboration avec le groupe de jeune estudiantin TOP INNOVATION a voulu montrer et ré inculquer les idéaux du Président FHB qui n’étaient autre que: l’Amour et la Paix pour son peuple. C’est ainsi que le PCA du groupe HES déclare: « A l’heure où la Côte d’Ivoire a plus que besoin de l’unité entre ses fils et filles, il est bon que nous puissions marquer une HALTE à cet instant présent, pour regarder dans le rétroviseur afin d’épouser les idéaux d’Amour et de Paix que nous avons hérité de Félix HOUPHOUET-BOIGNY, pour nous permettre de garder un regard sur l’avenir ». Pour se faire, la jeunesse ivoirienne a son rôle à jouer afin que la culture et l’Education en Côte d’ivoire soient synchrones. Savoir de là où on vient et savoir là où on va est primordial. A cet effet, Romain Metoevi étudiant et président de Top Innovation déclare: « pour pouvoir ressortir les potentialités de la jeunesse ivoirienne il faut que cette dernière se rapproche de sa culture afin d’éradiquer l’acculturation au sein de la nouvelle génération, mais aussi qu’elle s’inspire d’un leader et s’approprie des valeurs de ce dernier. Le choix s’est naturellement porté sur Félix Houphouët Boigny».

Ce Festival se voulant une activité pérenne, il compte être un appareil qui fera des jeunes, des instruments de Paix et non de violence; qui permettra aux jeunes de se rapprocher de leur culture. En effet, pour cette première édition 06 ethnies ont été choisies dans les 4 grands groupes : Baoulé, Sénoufo, Bété, Ebrié, Gouro, Koulango) et le pays invité de ce festival était le Burkina Faso. Plus encore, permettre aux jeunes entrepreneurs, aux entreprises de faire la promotion de leur produit et/ou service afin de rehausser les valeurs ivoiriennes et enfin participer à la prise de conscience des jeunes. La cérémonie de lancement s’achève sur ses propos de Khalil Hesné: « je voudrais remercier M. Jean Noel LOUKOU, Secrétaire Général de la Fondation FHB pour la Recherche et la Paix qui n’a ménagé aucun effort pour nous accompagner à la tenue de ce Festival. Aujourd’hui nous demandons pardon à Houphouet Boigny ; évitons de demander pardon demain à quelqu’un d’autre».

Juliette Abwa

 

lindrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment