09192019Headline:

Le monde culturel ivoirien est en deuil: Larry Cheick, reggaeman ivoirien, est décédé des suites d’une maladie

Le monde culturel ivoirien est en deuil. Larry Cheick, reggaeman ivoirien, est décédé le vendredi 5 juillet 2019, au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Cocody. Le chanteur souffrait de diabète.

Larry Cheick, le lion ne rugira plus.

La voix de Larry Cheick ne résonnera plus. Celui que l’on surnommait le “lion de Treichville” est décédé le vendredi 5 juillet 2019 au CHU de Cocody. L’auteur de la célèbre chanson “Djandjou Star” souffrait d’un diabète qui l’avait tenu loin de la scène musicale. En 2016, le reggaeman a dû accepter de se faire amputer de la jambe droite. “C’est Alpha Blondy, même qui m’a envoyé ici à ses frais. Il n’y a pas eu d’intermédiaires et je suis pris en charge à 100 %. Je bénéficie de tous les grands soins qu’il me faut (…) . Je laisse Dieu le remercier à ma place. Il m’a donné cette force de vivre depuis que je suis à la PISAM “, avait confié l’artiste dans un entretien accordé à APA.

Après ce douloureux passage de sa vie, le transfuge du Solaar System d’ Alpha Blondy avait repris goût à la vie. Larry Cheick avait même annoncé son retour. “Je demande à mes fans et à tous ceux qui m’aiment de ne pas écouter les ragots parce que les gens racontent n’importe quoi. Je vais bien et je reviendrai bientôt sur scène”, confiait-il. On le voyait d’ailleurs sur certaines reggae de la capitale ivoirienne où il gratifiait le public d’un show dont lui seul avait le secret.

Malheureusement, Diabaté Seydou, de son vrai nom, n’aura pas l’occasion de proposer à ses fans un nouvel album. Le diabète dont il souffrait a pris une tournure plus grave. Larry Cheick a été hospitalisé pendant plusieurs mois dans une clinique avant d’être transféré au CHU de Cocody. Selon des informations, son médecin aurait proposé de lui amputer la seconde jambe. Apparemment, Larry Cheick n’aurait pas voulu subir cette autre épreuve de la vie. Son état de santé s’est aggravé en juillet 2019. Le mardi 2 juillet, il a été placé sous assistance respiratoire. Le pire est survenu ce vendredi 5 juillet, date à laquelle le “lion de Treichville” a poussé son dernier soupir.

Auteur de plusieurs chansons à succès dont “Djandjou Star”, “Massa”, “Code pénal”, Larry Cheick laisse derrière lui une carrière musicale dont les férus de reggae peuvent être fiers.

Saidicus Leberger

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment