10262020Headline:

Les restes du célèbre écrivain Ivoirien Ahmadou Kourouma rapatrié à Abidjan

reste de hamadou kourouma

Les restes du célèbre écrivain ivoirien, Ahmadou Kourouma décédé le 11 décembre 2003 à Lyon (France) ont été rapatriés, mercredi soir, à Abidjan où ils seront définitivement inhumés vendredi au cimetière de Williamsville, à Adjamé.

Ces restes de M. Kourouma, ont été accueillis à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan peu avant 20h00 Gmt et heure locale par le Ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandama ainsi que l’épouse du défunt Christiane Kourouma et ses deux enfants (Sophie et Julien).

Le Ministre ivoirien de la Culture a révélé que le retour des restes d’Ahmadou Kourouma en Côte d’ Ivoire, est l’aboutissement de ‘’deux ans de travail”. ‘’Nous travaillions sur le sujet depuis deux ans. Aujourd’hui c’est chose faite”, s’est-il félicité.

‘’Au moment où le corps d’Ahmadou Kourouma revient, en Côte d’Ivoire sur sa terre natale, je voudrais au nom du gouvernement m’incliner de façon pieuse devant sa dépouille et lui dire toute la fierté que les Ivoiriens ont, de l’avoir eu comme écrivain”, a poursuivi Maurice Kouakou Bandama, ajoutant que le pays s’engage à honorer de façon ‘’digne”, la mémoire de l’écrivain.

‘’La Côte d’Ivoire a décidé de lui rendre hommage dans la pure tradition républicaine. A cette occasion je voudrais traduire mes condoléances à Mme Kourouma et à ses enfants et leur dire que le Chef de l’Etat se tient à leur côté pour donner à Kourouma des obsèques dignes des services qu’il a rendu à la Côte d’Ivoire tant dans ses fonctions de banquier et de financier, que dans ses fonctions d’écrivain”, a conclu le ministre.

‘’Kourouma voulait être enterré ici, c’était son souhait. Je suis émue et heureuse qu’il revienne. C’est vraiment un bonheur pour moi. Nous sommes très honorés et fiers. Pour nous c’était un grand homme, pour moi c’était un mari extraordinaire”, a renchéri l’épouse de l’écrivain, Christiane Kourouma.

Selon le Comité d’organisation de ces funérailles, présidé par le Pr Yacouba Konaté, un programme ‘’alléchant” d’activités ‘’didactiques et académiques”, a été concocté pour rendre un hommage ‘’mérité” à l’illustre homme de littérature, selon la volonté du gouvernement ivoirien d’honorer le vœu de l’écrivain.

A ce propos, des séances de lecture des textes publiés par l’auteur dans les établissements scolaires, une table ronde, des séances de témoignages des proches de l’écrivain, le baptême d’une rue de la commune de Cocody du nom de l’écrivain sont prévus.

Un hommage des membres de l’académie des sciences, des arts, des cultures d’Afrique et des diasporas africaines (ASCAD) est prévu jeudi à l’Ecole normale supérieure (ENS) d’Abidjan.

L’Institut national supérieur des arts et de l’action culturelle (INSAAC) entend également rendre hommage à Ahmadou Kourouma. Une décoration à titre posthume par la grande chancellerie, Henriette Dagri Diabaté est également au menu.

Avec son œuvre ‘’Allah n’est pas obligé”, Ahmadou Kourouma né le 24 novembre 1927 à Boundiali (extrême Nord de la Côte d’Ivoire) avait décroché le prix Renaudot en 2000, et aussi le prix Goncourt des lycéens. Il est également l’auteur de ‘’Le soleil des indépendances”, très célèbre dans les lycées en Côte d’Ivoire.

APA

Comments

comments

What Next?

Recent Articles