08202018Headline:

L’expert en éducation cynophile, le français Georges Ménétrier, a appelé les membres du Comité des amis canins de Côte d’Ivoire (CAC-CI) à relever le défi de la formation.

L’expert en éducation cynophile, le français Georges Menetrier, a appelé les membres du Comité des amis canins de Côte d’Ivoire (CAC-CI) à relever le défi de la formation, à l’occasion d’une ballade canine initiée, samedi, à travers les rues de Cocody, à laquelle ont pris part près de 70 personnes.

« En France, avec cinq séances d’une heure, un chien est éduqué au bout d’un mois. Mais ici, le dressage peut s’étendre sur un an et demi », a déploré Georges Menetrier, 40 ans d’expérience. Il a laissé entendre que les acteurs locaux doivent être formés davantage, pour renforcer leurs capacités de transmettre.

Ils pourront ainsi, a poursuivi l’expert en éducation cynophile, amener notamment les canins à assimiler les techniques de recherche, en présence de son collègue Franck Bernard. Il s’exprimait à l’occasion d’une marche canine, selon le circuit Lycée classique, Clinique Danga, Istc, CERAP, Cité Mermoz, Université de Cocody, ambassade de Suisse puis Lycée classique.

Le président du CAC-CI, Touré Souleymane, est l’initiateur de la ballade, en partenariat avec Dr Clauder’s, entreprise spécialisée dans la vente d’aliments de chiens et chats. A l’image des autres marcheurs, Marie Mondah et Yann Bossé ont relevé l’importance de la ballade, qui participe au bien-être des chiens, voire à l’équilibre des humains eux-mêmes.

Ces actions s’inscrivent dans le cadre de la première édition des Journées Menetrier. Démarrées vendredi avec un atelier sur les techniques de dressage, ces rencontres prennent fin mardi, avec un autre séminaire de formation. Elles sont animées par les deux experts français.

AIP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment