01192017Headline:

MAGIC SYSTEM/ Voici les vraies origines d’une gloire

magic system

Des ruelles d’Anoumanbo à l’Olympia de Paris, il est est évident que Magic System a fait du chemin.  Aujourd’hui référence mondiale de la musique africaine, ce quatuor ivoirien ne laisse personne indifférent. De quoi susciter des supputations. Strat’marques a découvert leurs secrets. 

Le déclic s’est fait avec la mise sur le marché discographique en 1999 de 1er Gaou.  Ce récit caricatural d’une déception amoureuse raconté  par le leader-vocal Salif Traoré alias A’Salfo. Chanson aujourd’hui éponyme qui a permis au groupe de s’envoler pour la France. Pays où les enfants prodiges d’Anoumanbo sont allés jusqu’à rencontrer Jacques Chirac à l’Elysée.

En 2001, le tube est certifié disque d’or par le Syndicat national de l’édition phonographique (SNEP) en France. Et depuis, les ‘’Gaous magiciens’’ n’arrêtent pas d’enchainer les tubes à succès et collectionner également les Awards. En 2014 déjà, ils en totalisaient 16.

Le secret de cette réussite est bien entendu le travail, comme aiment  à le direA’salfo, Goudé, Tino et Manadja. Mais au-delà, c’est le résultat d’une stratégie communication et marketing bien rodée. Car plus qu’un  groupe, Magic Systèm est  une entreprise à part entière.

Les zougloumen ont  dû se soumettre aux exigences professionnelles inhérentes à leur métier afin de s’adapter au vaste marché qui leur ouvrait ses bras, en occurrence la France.  3 millions d’albums sur les quinze vendus dans le monde en 15 ans de carrière seulement, ont été écoulés dans ce pays.

Magic System livrant un concert live

       Un concert live, livré par Magic System

Une chorégraphie bien synchronisée

L’une des forces de Magic System est sa belle organisation. Depuis sa formation, le quatuor est resté soudé. Derrière les critiques du genre «  tout repose sur A’salfo  », se cache bien au contraire, une énorme complémentarité entre les membres. Manadja par exemple est l’« ambianceur » et chorégraphe du groupe, Goudé le percussionniste, Tino la voix qui porte les cœurs, puis A’salfo l’auteur-compositeur en chef.  En d’autres mots, chaque individu est dédié à une tâche précise qu’il exécute avec maestria.

Une communication ficelée

Depuis son premier tube européen, Magic System ne laisse rien au hasard quant à son image. Le profil type à la fois du représentant d’une culture africaine conquérante et porte flambeau d’une  jeunesse déterminée à marquer son temps. Pour ce faire, l’équipe s’est entourée d’un collège de coachs expérimentés qui lui inculque au quotidien le style de vie des modèles; des stars. CONFICIUS  disait ceci : « une image vaut mieux que mille mots ».  Et  les Magiciens  réussissent à soigner leur prestance au fil des sorties. C’est en 2005 à partir de l’album ‘’Cessa Kie La Verite’’, que les mélomanes ont pu  remarquer véritablement la nouvelle identité du groupe. C’est-à-dire ce style vestimentaire à la fois décontracté et classe.

MAGIC-SYSTEM_CeSaLaVerite

La pochette de l’Album Cessa Kié La Vérité, symbole d’une nouvelle identité visuelle …

Puis des posters ou pochettes d’albums affichant un arrière plan des identités culturelles africaines. Une forme de ‘’carte postale’’ vendant à la fois la formation artistique et la destination Afrique. A noter que, la dénomination Magic System est écrite sous une typographie particulière (Ndlr: une carte de Côte d’Ivoire, incrustée dans la lettre A, qui laissera place plus tard à une carte d’Afrique.)

Aussi, bien encadré, ces garçons on vite appréhendé le pouvoir du digital. Raison pour laquelle un travail herculéen est abattu pour renforcer leur présence en ligne.D’abord sur les réseaux sociaux tel que Facebook où ils comptent plus de 1 150 000 fans, ou Youtube avec plus de 205 000 abonnés, puis en mettant en ligne leur propre site web.

M SYSTEM

                 Un groupe bien entouré.

En effet, Magic System est la formation Zouglou disposant du site web le mieux référencé sur Google, le moteur de recherche le plus utilisé sur la planète. 70% de ses visiteurs y proviennent. www.magic-system.fr  compte entre dix mille et quinze milles visiteurs par mois, avec 74% venant de la France.

Cette plate-forme  permet  en effet à l’internaute de consulter l’actualité du groupe, sa biographie, ses photographies, puis de télécharger ou acheter ses albums et singles.
Il faut noter  par ailleurs la présence d’œuvres discographiques des zougloumen sur des sites de vente en ligne de référence tels que le iTunes Store de Apple, ou encore Amazon et la Fnac.

A chaque sortie d’album ou de single, le rouleau compresseur est déroulé pour  entretenir la marque Magic System à l’effet de consolider le capital sympathie.

Un sens élevé du marketing musical…

Ces ambassadeurs du zouglou se sont taillé une renommée d’ « ambianceurs » en Europe, tandis qu’en Côte d’Ivoire, ils s’affichent dans un registre différent. Créneau ponctué par des chansons pleines d’humour, et d’éveil des consciences. En guise d’illustration, quand l’album ‘’Toute Kale’’ a été mis sur le marché en 2011, le titre de promotion pour la France était Chérie Coco (Ndlr : en featuring avec Soprano, un membre du groupe de rap français Psy 4 de la rime) et en Eburnie, préférence a été faite à ‘’Dodo’’.

Magic-System-Radio-Afrika

     Radio Afrika, le dernier de Magic System

Le dernier opus des Magiciens  est par exemple la démonstration de leur maturité dans le domaine du  marketing-business musical.

Intitulé ‘’Radio Afrika’’, ce nouveau bébé est un savant dosage de la sauce Magic System et douze tubes ayant marqué l’histoire de la musique africaine. Des sonorités qui ont ouvert les portes de l’occident à des artistes tels que Alpha Blondy, Cesaria Evora, Miriam Makeba, Touré Kunda

…et un appel au marketing social

« Le marketing social est une déclinaison du marketing qui vise à exploiter les valeurs sociales de la cible afin de présenter le produit sous un aspect respectueux de son univers de consommation. La vente d’un produit n’apparaissant plus comme l’objectif principal, cela permettra à l’entreprise de développer progressivement une image institutionnelle positive et respectée, qui pourra en partie ou en totalité être transférée aux produits par la suite. » apprend t-on sur le  site web www.e-marketing.fr

A juste titre, à l’instar des entreprises ambitionnant d’accroître leur capital sympathie, Magic System fait recours à ce type de marketing. Son principal outil : le Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA) organisé par Gaou Production, sa structure attitrée.

Grâce à leur abnégation, les Gaous Magiciens ont imposé le FEMUA, aujourd’hui considéré comme l’un des grands rendez-vous culturels  sur la scène africaine. Il réunit chaque année à Abidjan, des artistes de renommée internationale pour des concerts gratuits et ouverts à tout public.

Zaho interprétant “Brigadier Sabari” de Alpha Blondy, au FEMUA 15

Cet événement est mis à profit par ces jeunes stars pour témoigner leur reconnaissance au faubourg  qui les a hébergé et nourrit pendant leurs moments de galère. Ainsi, construction et réhabilitation de centre de santé, d’écoles, font partir du chapelet d’actions égrainés régulièrement par Asalfo et ses amis à Anoumabo.

Si depuis vingt ans environ, ces enfants prodige de la musique ivoirienne ne font que monter en puissance, c’est bien grâce à trois choses fondamentales: le travail bienfait, une organisation exemplaire, et un esprit stratège développé. Magic System aujourd’hui, c’est plus qu’un groupe musical, c’est une marque !

Rodrigue SK

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment