05272017Headline:

Mariage entre Jean Ehui et la chanteuse Emeraude : Comment il a pris son coeur?

emeraud1

Bientôt, elle sera Mme Ehui quand elle aura dit ‘’oui’’ devant le maire. En attendant, et après le mariage traditionnel, il y a quelques jours à Bingerville, Emeraude a bien voulu se confier à Top Visages. La chanteuse (Elle n’a pas fait le Mapouka comme nous l’annoncions) parle ici de son amoureux ainsi que de sa nouvelle vie.

  • Emeraude ! C’est la deuxième fois que tu vas convoler en justes noces. Peux-tu nous dire ce qui n’a pas marché au premier mariage ?

– Je m’étais mariée avec un homme dont je préfère taire le nom. Il n’y a pas eu d’histoires entre nous. Mais, un matin, il a jugé bon de vivre seul, de rester dans son pays, le Togo, pour vaquer à ses occupations. Dès lors, il a commencé à se comporter selon son bon vouloir, sans qu’on ne lui fasse des remarques. N’étant  pas habituée à vivre cette vie,je suis rentrée dans mon pays et j’ai essayé, moi aussi, de refaire tranquillement ma vie. Il faut dire que malgré ça, j’ai attendu quelques années, environ trois ans, espérant qu’il changerait de comportement.  Mieux ! Je l’appelais de temps en temps pour voir si on pouvait trouver un terrain d’entente. Mais non ! Quand j’allais à Lomé pour des achats, il ne voulait plus que je mette les pieds chez lui. Il ne voulait plus me sentir. J’étais devenue en quelque sorte persona non grata à ses yeux. Mes parents l’ont appelé pour s’enquérir de la situation entre nous. Il leur a répondu ceci : «Emeraude n’a rien fait de mal. Seulement qu’il n’y a plus d’amour entre nous.» Je me suis senti humiliée. Mais je crois que l’éloignement a été pour beaucoup dans  notre séparation. Ça a créé un froid, ça a gâté aussi pas mal de choses entre nous. Je peux dire qu’il a fui son foyer. Je crois que c’est ce qu’en droit, on appelle : abandon de foyer.

  • Comment as-tu rencontré Ehui ?

– C’est une très longue histoire. Je l’ai rencontré après que l’autre se soit volatilisé dans la nature. Mais, il faut dire qu’il n’y avait pas ça entre nous. On s’est rencontrés dans un restaurant. J’étais avec mon manager. On a pris un pot ensemble, on a mangé et échangé. environ deux ans après, on s’est revus. Quelques jours plus tard, il était avec mon manager qui m’a appelée. Je les ai rejoints et c’est de là que tout est parti ! On a commencé à se fréquenter régulièrement. Je me souviens qu’à ce rendez-vous, il m’a dit : «Toi, tu me plais ! On est au ‘’cohi’’ !» Et voilà ! Depuis, on est toujours au ‘’cohi’’ ! Fini le ‘’goumin  goumin’’. L’amour a pris place !

  • … ?

– Il faut dire qu’au départ, quand il m’a vue, il a commencé à me tourner autour. Mais il n’avait pas le courage de se prononcer ouvertement. Sinon, je le voyais venir. Et je me disais au fond de moi-même : ‘’qu’il se prononce maintenant plutôt que de tourner en rond ! Le jour où il a eu le courage de le faire, je lui ai dit ok ! Il n’est pas dans le domaine du show-biz. C’est un homme d’affaires. Il a pris une grande place dans ma vie et vice versa. On a décidé de faire clairement les choses devant les parents. Il m’a fait une grosse surprise ! Normalement quand on veut doter une femme, on lui annonce  la nouvelle longtemps avant. Ca n’a pas été son cas. Il m’a dit : je fais la dote en fin de semaine. C’est-à-dire le dimanche 4 octobre. On était dans la dernière semaine de septembre. C’est ainsi que j’ai appris cette bonne nouvelle de la cérémonie de ma dote.

  • Quel genre d’homme est-il ?

– C’est un homme très doux et attentionné. Qui aime sa femme tout comme moi. Le plus important, c’est qu’on est déjà des amis, des confidents. On partage beaucoup de choses ensemble. Car dans un couple, quand il n’y a pas de communication, c’est l’échec. Je pense que, concernant mon mariage qui n’a pas marché, il y a eu un manque de communication au départ. Je savais que ça n’irait pas loin. Cette fois-ci, par la grâce de Dieu, on communique. C’est le plus important. Il est  fier de m’avoir comme épouse. Moi aussi, je suis fière de l’avoir comme époux. Parce qu’il m’aime telle que je suis.

  • Est-il prêt à te soutenir dans ta carrière ?

– Oui ! Il m’accompagne, me dépose  chaque fois que j’ai un spectacle. Tout me plaît en lui. Il est joli garçon ! Il est charmant ! Il est câlin !  Très câlin ! On se comprend bien ! Chez lui, c’est moi ou rien.

  • A quand le passage devant le maire ?

– Le jour de Dieu sera notre jour. Ce qui me plaît davantage chez mon homme, c’est qu’il a la crainte de Dieu. On prie ensemble chaque jour avec les enfantss. Chaque nuit, lui et moi, en chambre, nous prions, main dans la main.

  • Est-il prêt à se sacrifier pour toi ?

– Ah ! Je suis la prunelle de ses yeux.

  • Quels sont tes souhaits dans cette nouvelle vie avec Jean Ehui Ehui ?

– Que ses affaires marchent très bien. Parce que c’est un homme d’affaires. Comme il désire avoir des jumeaux, que Dieu nous en donne ! ça fera énormément plaisir à mon époux, et je serai une femme comblée. Au niveau de ma carrière, il est prêt à me produire. Que la main de Dieu soit sur notre vie et dans notre foyer.

Par  J. Kassy

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment