01212017Headline:

Marie Cathérine Kouassi « j’aime les femmes, j’aime aussi les hommes. J’assume … »

marie catherine kouassi

On ne parle que d’une chose, quand on parle de Marie Cathérine Kouassi, quand on aborde sa vie privée. Tu es homosexuelle ? Bisexuelle… ?

j’aime beaucoup cette question. C’est bizarre, mais j’aime les femmes, j’aime aussi  les hommes. J’assume mes choix, quand j’aime. J’ai toujours été constante dans mes propos, en ce qui concerne ma vie privée. Et ça, je crois que les beaucoup d’Ivoiriens le savent.

On t’a prêté de nombreuses relations. Notamment avec l’ancien patron du BNET… ?

Pfff !!!, je ne sais pas. Je ne sais quoi dire. Sinon, la liste est longue. Je dirais que je ne suis pas mariée. J’étais mariée, je suis divorcée. C’est moi qui ai mis fin à mon mariage. Je me suis séparé de mon ex-mari qui un homme formidable qui aimait les enfants. On s’est séparé tranquillement. Mais, mes relations sont mes relations.

On disait aussi que tu sortais avec Ben Badi ?

Ben Badi c’était plutôt l’ami et frère de Sékou Bamba avec qui j’ai passé trois ans de ma vie. Pour parler de Sékou Bamba, c’est quelqu’un qui assumait sa relation avec moi. Depuis toujours, Sékou savait tout de moi. Ce n’est pas nouveau. Et je l’assume. Ceux qui entrent en relation avec moi, savent cette information me concernant.

Dans le milieu, il parait que ce sont les homosexuels qui réussissent ?

C’est ridicule de penser cela. Moi-même en tant que femme, je vois des petites filles qui viennent me voir pour, disent-elles, avancer. Je leur réponds simplement que ce n’est pas comme ça que les choses se présentent. On n’a pas besoin d’avoir une relation homosexuelle pour percer. C’est une vue de l’esprit. Toute réussite ne dépend que du travail. C’est tout et rien d’autre.

Ton point de vue sur le mariage ?

Je ne suis pas pour le mariage. Dès qu’on a signé le bout de papier, on devient bizarre. Plein de choses commencent à se gâter entre les conjoints. A partir du moment où on te demande ‘’tu étais où ‘’, les choses se compliquent. Or on continue de s’aimer pourtant. Mais on perd quelque chose…Moi tu m’énerves même, quand tu me demandes de faire le lit. Pourtant l’amour est là.

Recueillis par M.D

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment