07212017Headline:

MARIE-FLORENCE GRAH /TOUT SUR LES PAROLES DE SA DERNIÈRE ÉMISSION

rti deuil marie

MARIE-FLORENCE GRAH / LE RÉALISATEUR DE SON ÉMISSION FAIT DES RÉVÉLATIONS : TOUT SUR LES PAROLES PRÉMONITOIRES DE SA DERNIÈRE ÉMISSION DE LA DÉFUNT

Israël Koré, le réalisateur de l’émission ”Place publique”
Israël Koré est le réalisateur de l’émission ”Place publique” qu’animait Marie-Florence Grah, conjointement avec une ”bande” de chroniqueurs dont des humoristes, sur radio Fréquence 2, station de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti).
Effondré à l’annonce du décès de l’animatrice, il se remet tout doucement de son amertume. Lors des échanges que nous avons eus avec lui, il y a quelque temps, le réalisateur a fait des révélations sur les dernières paroles prémonitoires de l’animatrice. «La dernière émission qu’on a faite ensemble, c’était le 30 juin dernier. En la réécoutant, elle disait, je pars, je reviens mais dans tout les cas même si je ne suis pas là mon esprit sera toujours là. Elle le disait et voilà qu’elle est décédée. Aujourd’hui, on se rend compte qu’elle nous disait au revoir», a-t-il confié, avant de dire : « Je suis beaucoup peiné parce que c’était deux mois de vacances qu’elle avait pris. Il était prévu qu’elle revienne sur l’émission à la rentrée. Malgré cela, de temps en temps, on échangeait sur l’émission pour savoir quelle est la nouvelle idée qu’on peut apporter pour rendre le contenu plus riche. Malheureusement elle est partie ».
Bien avant, Israël Koré est revenu sur les moments forts de sa collaboration avec Marie-Florence. «Nous avons travaillé ensemble près de 2 ans. C’est vrai que je l’ai trouvée dans la maison mais j’avais une facilité à travailler avec elle. Simplement parce qu’elle avait l’imagination qui était vraiment très développée. Elle était très joviale et elle communiquait cela aux comédiens. Surtout que dans cette émission, c’était l’humour qui était au centre. C’est vrai qu’elle n’était pas comédienne mais elle arrivait à inventer un certain nombre de choses pour faire plaisir aux auditeurs tels que le bisou mouillé et autres…. », a-t-il indiqué. Et le réalisateur de faire cette autre confidence : « elle avait l’habitude de m’appeler mon petit mari. Parce que je porte le même nom que son époux ».
La voix totalement nouée par l’émotion, Israël Koré a laissé entendre que la disparition de cette animatrice pleine d’avenir, constitue une grande perte aussi bien pour la radio que pour toute la Côte d’Ivoire. En dépit de l’affliction de toute l’équipe de ”Place publique”, Israël Koré pense que pour la mémoire de l’animatrice Marie-Florence, ses collaborateurs ont une obligation de travailler d’arrache-pied pour maintenir la flamme de cette tranche horaire.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment