05232017Headline:

Mort de Papa Wemba: Une danseuse brise enfin le silence sur ses derniers instants

Papa Wemba dernier Show

Depuis l’annonce de la mort brutale du ‘’Maître de la Rumba’’ à Abidjan, les langues ne cessent de se délier. Aujourd’hui c’est l’une des danseuses de l’illustre disparu qui vient de faire des révélations sur une radio locale de la République démocratique du Congo (RDC).

La danseuse Bénédicte Tshoutsha, du groupe Viva la Musica de Papa Wemba était la dernière personne à avoir échangé quelques mots avec l’artiste dans sa loge. A en croire ses confidences, le célèbre chanteur lui avait fait appel avant de monter sur la scène de la 9è édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA).

« Il était dans sa loge. Nous les musiciens, nous étions dans une autre loge. Il a demandé à Cornelie Malongi, son manager, de venir m’appeler. Je l’ai rejoint dans sa loge. Je suis restée devant lui pendant environ trois minutes, il ne disait rien. Ensuite, il m’a dit qu’il avait oublié sa serviette à l’hôtel et m’a demandé de lui donner la mienne. Pendant que j’étais allée chercher ma serviette dans notre loge, il est monté sur le podium », a-t-elle confié à la radio congolaise Okapi.

Toujours selon la danseuse qui a du mal à digérer cette mort subite, Papa Wemba aurait même effectué quelques exercices physiques avant de monter sur scène.
« Il a même fait des pompes. Ensuite, il a prié. Il avait de l’énergie plus que tout le monde sur le podium», a-t-elle expliqué.
Bénédicte a enfin terminé ses confidences, en revenant sur le fameux malaise qui a emporté la star internationale de la Rumba.

« Nous avons chanté les trois premières chansons. Il a commencé la quatrième chanson ‘’Est-ce que’’. Quand la partie dansante a commencé, il nous a demandé de nous avancer sur le podium pour exécuter notre chorégraphie. J’ai ensuite remarqué qu’une danseuse s’est arrêtée. J’ai commencé à lui crier dessus. Quand je me suis retournée, j’ai vu que Papa Wemba s’était écroulé », a raconté la danseuse encore sous le choc.

Décédé dimanche 24 avril dernier dans la capitale économique ivoirienne où il prestait à la 9è édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA), la dépouille du ‘’Roi de la Sape’’ a été rapatriée dans la matinée du jeudi 28 avril en RDC. Il sera inhumé le mardi 3 mai prochain à Kinshasa, après un hommage national lundi, au stade des Martyrs.

Lolita Njem / Abidjan911

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment