10242017Headline:

Omission de 9.000 candidats au Bac et au Bepc: ”C’est extrêmement grave pour le système éducatif ivoirien”

kandia cam

Omission de 9.000 candidats au Bac et au Bepc: Les parents d’élèves très en colère

Environ 9.000 candidats au Bepc et au Bac n’ont pu prendre part à ces examens (Photo d’archives)

Tous les candidats régulièrement inscrits à la session 2015 du Bac ne participent pas aux compositions (orales et écrites) de cet examen.

5500 parmi eux sont actuellement hors des centres d’examen. Ils auraient été omis, et n’auraient par conséquent pas reçu leurs convocations pour l’examen. Comme eux, quelques 3500 candidats au Bepc qui été aussi omis, n’ont pu affronter les épreuves orales et écrites de ce diplôme qui sanctionne les études du premier cycle. Soit au total 9.000 candidats qui n’ont pu prendre part à ces deux examens à grand tirage (Bac et Bepc) du ministère de l’Education nationale et de l’enseignement technique. Au-delà de l’inquiétude que suscite cette situation, c’est un sentiment de grande colère qui anime les parents d’élèves.

M. Kadio Aka Claude, président de l’Organisation des parents d’élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (Opeeci) que nous avons joint au téléphone hier jeudi 02 juillet, était dans tous ses états. « C’est extrêmement grave pour le système éducatif ivoirien. C’est totalement inadmissible que de pareilles choses se produisent », a-t-il martelé. Pour lui, on ne doit pas chercher loin. « Il faut qu’une session spéciale soit rapidement organisée pour ces candidats», a-t-il réclamé. Le président Kadio Aka Claude dit avoir eu des échanges à ce sujet avec l’inspecteur général du Ministère. « L’inspecteur général a reconnu qu’il y a eu des erreurs et des dysfonctionnements au niveau de l’organisation de ces examens. Des dispositions sont en train d’être prises pour corriger cela. Il se pourrait donc qu’il y ait une session spéciale afin que les candidats omis puissent composer », a-t-il expliqué.

En attendant, le président de l’Opeeci multiplie les rencontres avec les collaborateurs du ministre et les responsables en charge de l’organisation des examens et concours de l’Education nationale, pour avoir des informations précises afin de rassurer l’ensemble des parents d’élèves et étudiants totalement désabusés par cette situation.

Franck SOUHONE

L’INTER

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment