09202019Headline:

Ouassénan Koné, le soldat qui a fait monté le drapeau ivoirien, à l’indépendance de la Côte d’Ivoire, le 7 août 1960

Le général Gaston Ouassénan Koné abhorre encore aujourd’hui une fierté d’avoir descendu le drapeau français et monté le drapeau ivoirien, à l’indépendance de la Côte d’Ivoire, le 7 août 1960.

« J’ai descendu le drapeau français et j’ai monté le drapeau ivoirien », confie à APA le général Gaston Ouassénan Koné, ajoutant avoir « fait entendre pour la première fois l’hymne national de la Côte d’Ivoire, l’Abidjanaise ».

Interrogé de savoir la circonstance qui l’a porté au pied de cette potence, il répond : « J’étais le plus jeune officier ivoirien, j’avais 21 ans, et dans l’armée, c’est le plus jeune qui fait toutes les corvées, donc c’était automatique que ce soit moi ».

Si non, poursuit-il, « je n’ai pas un mérite particulier ». Le général Ouassénan Koné, aujourd’hui à la retraite, est une valeur de l’armée ivoirienne. Il est un homme politique, et vice-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, ex-allié au pouvoir).

Djédjé Mady, également vice-président du Pdci s’en souvient. Devant de jeunes militants du parti, mercredi, au siège de l’ex-parti unique, relate cet acte qui a marqué le début de la souveraineté de l’État de Côte d’Ivoire, qui était sous colonisation française.

Gaston Ouassénan Koné, né le 24 avril 1939 à Katiola, une localité située dans le Nord ivoirien, est un officier supérieur. Il a été promu général de brigade en 1977, et porte depuis 1979, le grade de général de division.

La Côte d’Ivoire commémore son 59è anniversaire de l’indépendance le 7 août 2019, sous la présidence du chef de l’État Alassane Ouattara. Il est prévu à Treichville, dans le Sud d’Abidjan.

LeBabi.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment