09212019Headline:

Pepita Kragbé: une Ivoirienne aux nombreux mérites

Le 4 août 2019 prochain sera une date capitale à retenir aux États-Unis pour Mme Pepita Kragbé. En effet, son Ong « la Main Tendue » célèbre ses dix ans de Festival Économique et Culturel. Depuis des semaines, Pepita Kragbé est au four et au moulin. Elle veut présenter aux nombreux festivaliers qui ont promis de ne pas rater cet événement annuel de taille, une autre dimension de cette fête économique et culturelle dans le pays de l’oncle Sam, où elle et son époux vivent depuis des années.

Au programme de ce grand Festival, il est prévu de nombreux manifestations entre autres : des stands pour présenter les produits ivoiriens, une session de baptême des Américains Noirs Ivoiriens, la présence de County Executive de Maryland, M. Marc Ulrich, de l’Ambassadeur ou le représentant de la Côte d’Ivoire, de tous les Ivoiriens résidant aux Etats Unis en uniforme et pagne traditionnel. Cette année, Mme Kragbé Pepita veut honorer la Communauté Akan. C’est la Communauté des Agnis « le Anouanzeh » qui sera sur le podium. C’est une belle initiative que prends cette Ivoirienne en dehors de son pays. Puisqu’elle va donner l’opportunité aux festivaliers de découvrir et d’apprécier un pan non négligeable de la Culture de la Côte d’Ivoire.

Il faut rappeler que depuis dix ans, Pepita est dans une logique. Celle de faire connaître les produits Made in Côte d’Ivoire aux Etats Unis. Selon les échos, la Côte d’Ivoire se vend bien, très bien, chez les Américains.

Au cours de la célébration des dix ans du Festival Economique et Culturel de l’Ong « la Main Tendue », un élément et non des moindres, va capter l’attention des festivaliers. Il s’agira du baptême des Américains Noirs Ivoiriens. Un fait qui rappellera certainement aux uns et aux autres Ivoiriens, leurs frères déportés pendant l’esclavage à travers le monde et notamment aux Etats Unis.

Interrogée sur ce pan de l’histoire humaine, Pepita Kragbé a indiqué que ces frères Ivoiriens hier, devenus aujourd’hui Américains Noirs à cause de leur déportation, sont « très heureux de retrouver leurs origines africaines, ivoiriennes particulièrement. Ils sont pressés de retrouver leurs noms d’origine. Comme on le voit, les dix ans de la célébration du festival économique et culturel de cette année aura un grand retentissement. Tout cela, nous le devons à une dame : Pepita Kragbé.

Afriquematin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment